Pas-de-Calais : Le géant de l’agroalimentaire Roquette annonce un plan social touchant 58 postes en Europe

ECONOMIE L’entreprise d’agroalimentaire nordiste Roquette vient d’annoncer la suppression de 58 postes en Europe et le déménagement de 115 emplois de Lestrem vers la métropole de Lille

G.D.

— 

L'usine Roquette, à Lestrem, dans le Pas-de-Calais.
L'usine Roquette, à Lestrem, dans le Pas-de-Calais. — M.Libert / 20 Minutes

Aigreurs d’estomac chez les géants de l’agroalimentaire. Après son concurrent américain Cargill en novembre 2019, c’est l’entreprise nordiste Roquette, dont le siège est installé à Lestrem, dans le Pas-de-Calais, qui vient d’annoncer, jeudi, un plan social, concernant la suppression de 58 postes dans toute l’Europe, rapporte La Voix du Nord.

« C’est la première fois qu’une telle procédure est engagée » confie un représentant du personnel au quotidien régional, alors qu’un tract de la CFDT assure que « l’entreprise réalise des résultats records depuis plusieurs années ».

« Cette mesure, c’est une hérésie »

Autre mesure évoquée par la direction, 115 postes risquent d’être délocalisés de Lestrem, où se trouve l’usine historique, vers La Madeleine, près de Lille. « Nous déployons effectivement des projets de transformation, explique la direction de Roquette. (…) En France, un de ces projets concerne un transfert de certaines activités de Lestrem à Lille. Ce projet ne comporte aucune suppression de postes et prévoit même la création de postes supplémentaires. »

Une décision qui passe mal auprès des salariés de l’usine de Lestrem qui emploie environ 3.000 personnes. « La direction explique que c’est pour être à Lille, proche de gares et pour attirer de nouveaux talents, note un élu du personnel. Mais il n’y a que 30 kilomètres entre Lille et Lestrem. Ces 115 personnes vont générer encore plus de bouchons et de pollution. Pour nous, cette mesure, c’est une hérésie. »