Piquet de grève chez Altadis

© 20 minutes

— 

Après le Comité central d’entreprise à Paris avant-hier, c’était au tour du comité d’entreprise lillois de se faire notifier, hier, la décision de fermeture de l’usine Altadis de Lille-Hellemmes en juillet 2005. Comme annoncé, les salariés sont passés à l’action : un piquet de grève a été mis en place à l’entrée de l’usine, pour empêcher toute sortie des cigarettes. « La mesure est légale, tant que la direction n’aura pas correctement motivé sa décision », avait indiqué mardi Martine Aubry. Une décision contestée en référé ce matin par les salariés. L’action des salariés a pour objectif, selon Alain Derancy, de la CFDT, de « perturber la livraison des bureaux de tabac, afin qu’ils fassent pression sur la direction et le gouvernement ». Pendant ce temps, les stocks risquent de s’accumuler. « Vu le rythme de production en ce moment, on ne risque pas l’engorgement », assure Alain Derancy.