Lille : Près de 500 tracteurs bloquent le centre-ville contre les « zones de non-traitement »

AGRICULTURE Des agriculteurs du Nord-Pas-de-Calais ont manifesté contre les arrêtés anti-pesticides

Mikaël Libert

— 

500 tracteurs ont bloqué le centre-ville de Lille.
500 tracteurs ont bloqué le centre-ville de Lille. — M.Libert / 20 Minutes

« L’agriculture française est en péril. » Mercredi, à l’appel des syndicats FDSEA et Jeunes agriculteurs, des centaines de tracteurs ont convergé de tout le Nord vers le centre-ville de Lille. Point d’orgue de leur colère : les zones de non-traitement ou ZNT.

Ils sont venus en convois depuis les quatre coins du département, perturbant au passage les autoroutes menant à Lille. Arrivés en ville en fin de matinée, près de 500 tracteurs ont envahi les rues des Postes, Inkermann, boulevard de la Liberté et Louis XIV, paralysant les abords de la préfecture.

« Si on ne trouve pas un accord, il faudra employer des moyens plus forts »

En travers de la gorge des agriculteurs ? Le Mercosur, le Ceta, la loi EGAlim… La goutte d’eau est l’arrêté, entré en vigueur le 1er janvier, instaurant des zones tampon entre les champs et les habitations sur lesquelles il est désormais interdit d’utiliser des pesticides. La taille de ces fameuses ZNT, zones de non-traitement, varie entre 5 et 20m, en fonction de la dangerosité des produits utilisés.

La FDSEA estime que la décision du gouvernement a été prise « dans une urgence injustifiée » et que cette nouvelle réglementation est « imprécise et incohérente ». Pour ce dernier point, les agriculteurs dénoncent une concurrence déloyale des produits alimentaires d’importation « traités avec des substances interdites en France. »

« Si on ne trouve pas un accord, il faudra employer des moyens plus forts », avance un manifestant après la sortie de la délégation reçue en préfecture. « Discuter ne veut pas dire accepter. Les points économiques de nos revendications n’ont même pas été abordés », déplore un autre agriculteur. Les tracteurs ont repris la route vers 14h30.