Tourcoing : Un cambriolage trouve sa solution en Belgique sept mois plus tard

FAITS DIVERS Les policiers n’ont pas eu à chercher bien loin le mis en cause qui était déjà en prison

Mikaël Libert

— 

Illustration de la police belge.
Illustration de la police belge. — M.Libert / 20 Minutes

Cold case internationale. Le suspect d’un cambriolage à Tourcoing, en juillet dernier, a récemment pu être identifié, notamment grâce au concours de la police belge a-t-on appris, mercredi, de source policière. Déjà incarcéré, l’homme sera jugé en février.

Les faits initiaux remontent à la nuit du 4 au 5 juillet 2019. Une personne a pénétré dans une habitation de la rue du Wagnon, à Tourcoing, après avoir forcé la porte d’entrée. Des effets personnels ont été dérobés, notamment des moyens de paiement et des documents administratifs. Pour quitter les lieux, le voleur n’a pas hésité à dérober le véhicule de sa victime, une Renault Twingo, après avoir trouvé les clés dans la maison.

Il se fait interpeller après un accident de la route

Quelque temps après, la victime du cambriolage a été contactée par les services de police de Gand, en Belgique, après que sa Twingo a été impliquée dans un accident de la circulation. Les investigations des deux côtés de la frontière ont permis de déterminer que l’homme interpellé au volant de la Renault était aussi suspecté d’avoir commis le cambriolage. Il s’est aussi avéré que la carte bancaire de la victime avait été utilisée frauduleusement en Belgique.

Le mis en cause a été placé en garde à vue. Selon la police, ce dernier à, par ailleurs, pu être impliqué dans des faits de vol à la roulotte commis sur le secteur de Roubaix. Pour le cambriolage à Tourcoing, l’homme devra répondre de ses actes en février prochain. En attendant, il a réintégré la maison d’arrêt d’où il avait été extrait pour être auditionné.