Calais : Un homme découvert mort sur l’ancienne lande des migrants

FAITS DIVERS Une enquête a été ouverte pour connaître les circonstances du décès d’un homme, visiblement soudanais, découvert dans un petit plan d’eau, à Calais

G.D. avec AFP

— 

Un ancien camp de migrants, à Calais
Un ancien camp de migrants, à Calais — M.LIBERT/20 MINUTES

Il était en situation régulière sur le territoire depuis 2006. Un homme, vraisemblablement soudanais, âgé de 56 ans, a été retrouvé, jeudi midi, dans un petit plan d’eau du site naturel de Calais, dans le Pas-de-Calais, a-t-on appris de sources concordantes.

Le corps a été découvert par des gardes de la réserve « à demi immergé, la tête vers le bas » dans une retenue d’eau « avec assez de profondeur pour se noyer », a précisé, à l’AFP, le procureur de la République de Boulogne-sur-Mer, Pascal Marconville.

Homicide « peu vraisemblable »

Le magistrat n’écarte, à ce stade, aucune hypothèse, même si l’homicide « apparaît peu vraisemblable » au regard des premiers éléments de l’enquête, ouverte pour l’heure en recherches des causes de la mort.

Selon la carte de séjour retrouvée sur lui, cet homme est Soudanais. « L’apparence physique du corps correspond à la photographie du document d’identité », a précisé le magistrat.

Autopsie, ce jeudi ou vendredi

Le médecin sur place n’a rien constaté sur le corps qui témoignerait d’une « agression quelconque ». Une autopsie devrait être pratiquée dans l’après-midi de ce jeudi ou vendredi pour connaître avec plus de précisions les causes de la mort.

Le site naturel a été créé sur l’ancienne lande de Calais, où avaient vécu jusqu’à 9.000 migrants entre 2015 et 2016.