Orange et ses antennes, ça les dérange

Gilles Durand - ©2008 20 minutes

— 

Ça gronde contre les mauvaises ondes. Après les riverains de la rue du Chaufour à Wazemmes, c'est au tour de ceux de la résidence des Cottages à Roubaix de se mobiliser. En cause, l'installation de trois nouvelles antennes relais de téléphonie mobile. Le projet d'Orange avait, certes, été accepté par les copropriétaires. Mais pas par leurs locataires et les riverains. L'un d'entre eux a même déposé un recours contre l'autorisation du permis de construire en mairie de Roubaix.

Face à l'inquiétude grandissante des habitants du quartier, la Sergic, syndic de copropriété, a, elle aussi, réagi. Elle gère les résidences du secteur à cheval entre Croix et Roubaix. « Nous avons donc demandé à la mairie la suspension provisoire du projet, le temps d'organiser une réunion d'information avec les résidences voisines », explique Corentin Brabant, de la Sergic. Prévue la semaine prochaine, cette réunion vise à rassurer les riverains qui prônent le principe de précaution.

Mais c'est en vertu de ce principe que les habitants de Wazemmes ont obtenu gain de cause auprès de la mairie de Lille. Indésirables, les antennes devraient être démontées et installées ailleurs. La mairie négocie encore avec Orange le lieu de leur future implantation. « Dans ce genre de dossier, il ne faut pas faire preuve de démagogie, nuance toutefois Danièle Poliautre, l'élue (PS) en charge du dossier qui n'a pas de téléphone mobile. Si on doit installer une nouvelle antenne dans ce quartier, c'est bien parce que l'utilisation du portable augmente. »