Nord : L’équipée nocturne de quatre mineurs va coûter cher à leurs parents

FAITS DIVERS Ils sont suspectés d’avoir dégradé de nombreux véhicules en stationnement

Mikaël Libert
Un rétroviseur de voiture (illustration).
Un rétroviseur de voiture (illustration). — F.Lancelot / SIPA

Dégrader n’est pas jouer. Samedi, les policiers de Marcq-en-Barœul, près de Lille, dans le Nord, ont interpellé quatre mineurs suspectés de dégradation sur plusieurs véhicules a-t-on appris de source policière. La facture pour les parents risque d’être très salée.

Samedi dernier, un riverain de l’avenue de la République, à Marcq-en-Barœul, contacte la police vers 2 heures du matin pour signaler qu’un groupe de quatre jeunes hommes s’amuse à briser les rétroviseurs des véhicules stationnés dans la rue.

Une trentaine de voitures dégradées

Une patrouille de la brigade anti criminalité se rend immédiatement sur place et repère des personnes correspondant au signalement. Les quatre suspects sont contrôlés, deux d’entre eux sont âgés de 16 ans et les autres de 17 ans. Tous sont interpellés et placés en garde à vue.

Les policiers ont procédé à l’inventaire des voitures victimes de dégradations le long de cette avenue. Ils sont parvenus à en répertorier une trentaine, dont un ou plusieurs rétroviseurs avaient été brisés. Sachant que le prix de ce type de pièce peut facilement atteindre plusieurs centaines d’euros, les parents des mis en cause, s’ils sont reconnus coupables, vont sentir la note passer.