CES Las Vegas 2020 : Un collier connecté pour vache qui facilite la vie des éleveurs

START-UP Le salon de l’électronique Consumer Electronics Show qui se tient à Las Vegas du 7 au 10 janvier accueille, cette année encore, de nombreuses entreprises françaises. Lituus, start-up lilloise, développe un objet connecté pour les vaches

Mikaël Libert

— 

Le collier connecté développé par Lituus.
Le collier connecté développé par Lituus. — Lituus
  • Lituus, start-up des Hauts-de-France, va participer au prochain CES de Las Vegas.
  • Elle développe un objet connecté pour les éleveurs de bovins. Le collier collecte des données, notamment sur la reproduction et la santé des vaches.

High-tech pour vaches. Parmi les nombreuses start-up des Hauts-de-France à participer au prochain CES de Las Vegas, en janvier, il y a Lituus. Installée à Lille, cette jeune société développe un collier connecté qui pourrait bien changer la vie des éleveurs bovins et de leurs bêtes.

C’est l’histoire de Román Igual, un Espagnol, et de Viktor Toldov, un Russe, qui se sont rencontrés en France grâce à une même passion : la technologie. Ils se sont rencontrés à l’école d’ingénieurs IRCICA, à Villeneuve-d’Ascq, où ils préparaient chacun une thèse doctorale en électronique et télécommunications. Leur projet professionnel découle d’expériences assez différentes.

Entre rhinocéros d’Afrique du Sud et éleveurs bretons

Pendant son cursus, Victor a fait un stage deux mois en Afrique du Sud. Il travaillait sur un projet utilisant des objets connectés permettant d’éviter le braconnage des rhinocéros. « Pour ma part, une partie de ma famille est constituée d’éleveurs en Bretagne. Chaque fois que je voyage là-bas, ils m’expliquent leurs problématiques et leurs besoins », raconte Román. Ils ont eu l’idée de mixer tout ça et de développer un collier connecté au service des éleveurs bovins.

Cela fait désormais un an qu’ils bossent sur leur projet et ils ont largement dépassé le stade de la théorie. Viktor Toldov et Román Igual ont créé la société Lituus et fabriqué des prototypes, puis des versions bêta de leur collier. « Cette dernière version a été testée pendant des mois chez différents éleveurs et leurs retours nous ont permis d’améliorer le produit », poursuit Román, ajoutant que l’objet est désormais en phase d’industrialisation.

Chez Lituus, on reconnaît qu’il existe déjà des colliers connectés, mais en moins aboutis. L’objet comporte trois fonctions principales. La première permet de détecter la période des chaleurs d’une vache : « La fenêtre est de 24h tous les 21 jours. L’éleveur est ainsi prévenu à temps et peut optimiser la reproduction de ses bêtes », explique Román.

Une autre fonction étudie le comportement des vaches et en déduit, grâce à des algorithmes, d’éventuels problèmes de santé. L’agriculteur est alerté quand une de ses vaches ne mange pas bien par exemple.

« Evaluer le bien-être de l’animal »

La dernière fonction est sans doute la plus innovante : « Elle permet d’évaluer le bien-être de l’animal en fonction de différents critères comme son confort thermique, lumineux ou le temps passé en pâturages », avance l’ingénieur.

Et les prouesses de ce petit bijou électronique ne s’arrêtent pas là. Lituus promet une autonomie de 6 ans pour chaque collier avec une transmission régulière des données sur une distance pouvant aller jusqu’à 2 km. L’objet est aussi évolutif, Viktor Toldov et Román Igual travaillent d’ailleurs déjà à de nouvelles fonctions.

Alors, gadget ou véritable outil ? « Optimiser le processus de reproduction, par exemple, fait incontestablement gagner en rendement. Economiquement, c’est intéressant pour l’éleveur », assure Román Igual. Plus inattendu, il y a le côté temps gagné : « Comme le collier surveille les vaches, l’éleveur n’a plus besoin de passer des heures chaque jour à observer ses bêtes, promet l’ingénieur. C’est du temps qu’il peut ainsi consacrer à sa vie de famille. »