Nord : Il a rarement plu autant, mais le département reste sous alerte sécheresse

METEO Les récentes précipitations importantes n’ont pas encore permis de recharger les nappes phréatiques en eau

Gilles Durand

— 

Illustration sur l'agriculture , la scheresse et l'irrigation
Illustration sur l'agriculture , la scheresse et l'irrigation — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

C’est difficile à comprendre. Et pourtant… La préfecture du Nord a annoncé, ce vendredi, que le département était maintenu en alerte sécheresse renforcée jusqu’au 31 décembre, alors que les précipitations, ces dernières semaines, sont particulièrement abondantes.

Les fortes pluies ont même provoqué, cette semaine, le placement du département du Pas-de-Calais en vigilance orange inondations. En général, c'est à la fin de l'automne, lorsque la végétation est moins présente au sol que les nappes phréatiques peuvent se recharger.

Des nappes phréatiques toujours basses

Or, le 7 novembre 2019, les évolutions constatées par le comité technique sécheresse, réunissant plusieurs services de l’Etat, n’ont pas permis de lever la mesure préfectorale qui est en vigueur depuis le mois d'avril.

En cause, le déficit d’eau toujours présent. « L’analyse des données récentes montre que, si les dernières précipitations ont permis une amélioration de la situation des cours d’eau, la plupart des nappes n’ont manifestement pas encore vu leur courbe de niveau s’inverser », souligne la préfecture, dans un communiqué.

« La période estivale, avec un épisode de canicule record en juillet, a accentué le phénomène de sécheresse », poursuit encore la préfecture.