Lille : Des boîtes à chaussures pleines de surprises pour le Noël des démunis

SOLIDARITÉ Quatre ans après la première édition, le succès de l’opération boîtes à chaussures va croissant

Mikaël Libert
— 
Un exemple de ce que l'on peut trouver dans la boîte.
Un exemple de ce que l'on peut trouver dans la boîte. — HelpAssos
  • HelpAssos relance son opération Boîtes à chaussures pour les démunis.
  • Cette initiative, qui existe à Lille depuis quatre ans, est née à Calais en 2015.
  • Des boîtes sont remplies de petits cadeaux qui seront offerts aux SDF.

L’esprit de Noël est bien là. Depuis lundi, et pour la quatrième année consécutive, l’association HelpAssos a lancé une nouvelle opération « Boîtes à chaussures pour les plus démunis ». Une initiative qui est née à Calais avant de gagner la métropole lilloise et bientôt la France entière.

Ce sont une mère et sa fille, natives de Calais, qui ont organisé la première opération Boîtes à chaussures en 2015. La « franchise » avait été importée à Lille dès l’année suivante par l’association HelpAssos, une structure qui propose du bénévolat à la carte pour les associations en manque de main-d’œuvre. « L’idée est de rassembler dans une boîte des petites douceurs à manger, un livre, des objets utiles, plein de petits cadeaux à offrir aux personnes dans le besoin », explique Patricia Grajda, vice-présidente d’HelpAssos.

« Pas de couteau, pas d’alcool, pas de denrées périssables »

Si les généreux donateurs sont libres de choisir le contenu de leur boîte à chaussures, il y a tout de même quelques règles à respecter : « Pas de couteau, pas d’alcool et pas non plus de denrées périssables ni de nourriture à réchauffer. Il faut que ce soit pratique et adapté au public visé, essentiellement des personnes sans abri », précise la vice-présidente. En revanche, on peut y glisser une lampe de poche, une petite radio, ou des produits d’hygiène pour les femmes. « Un petit mot sur une carte, ça fait aussi toujours plaisir », assure-t-elle.

Les bénévoles d’HelpAssos font ensuite le tour des commerces de leur secteur pour les convaincre de devenir des points de dépôt des boîtes. « Nous disposons aussi d’affiches et distribuons des tracts créés par Hope, une association d’étudiants de la Skema », ajoute Patricia Grajda. Avec ça et le bouche-à-oreille, malgré leurs petits moyens, les organisateurs parviennent à mobiliser. « La première année, nous avons récolté 320 boîtes. Depuis, ça ne cesse d’augmenter pour atteindre les 1.500 l’année dernière », s’enthousiasme la bénévole. Des villes comme Toulouse et Amiens vont d’ailleurs s’y mettre.

A Lille, l’opération de collecte se termine le 15 décembre. Ensuite, les bénévoles d’HelpAssos feront le tour des points de dépôt pour centraliser les dons à la Maison des associations (MDA) du Vieux-Lille. Après vérification des colis, ils seront remis aux associations caritatives chargées de les distribuer aux bénéficiaires (Action Froid, l’ABEJ Solidarité, L’île de Solidarité, Le Carillon, Lille aux Etoiles, Visa, Solfa, et Casa Métropole Lilloise).