Nord : Des places d’hébergement d’urgence supplémentaires, à l’approche de l’hiver

SOCIAL Les préfectures du Nord et du Pas-de-Calais ont annoncé leur dispositif hivernal de mise à l’abri des personnes vulnérables

Gilles Durand

— 

Illustration de tentes de sans domicile fixe (SDF) sous la neige. devant l'entree de l'Observatoire de Paris.
Illustration de tentes de sans domicile fixe (SDF) sous la neige. devant l'entree de l'Observatoire de Paris. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Des mesures pour lutter contre les pics de froid. Comme chaque année, les préfectures organisent la mise à l’abri des personnes vulnérables, à l’approche de l’hiver. Depuis le 1er novembre et jusqu’au 31 mars, le dispositif de veille saisonnière est mis en place dans le Nord et le Pas-de-Calais.

Dans le Nord, 13.550 places d’hébergements sont ouvertes toute l’année pour les SDF. « Près de 550 places supplémentaires de mise à l’abri sont mobilisables pour faire face aux difficultés induites par l’arrivée de l’hiver. Soit une douzaine de places de plus par rapport à l’année dernière », annonce la préfecture. Il s’agit du niveau 1.

Des places libérées

En cas de températures « grand froid » (le niveau 2 qui se déclenche lorsque les températures ressenties se situent entre -10° et -18°), plus de 200 places supplémentaires pourront également être ouvertes dans l’ensemble du département.

La préfecture précise, par ailleurs, que « les efforts consentis dans le cadre du logement d’abord ont permis d’orienter 772 personnes vers le logement social de droit commun, libérant autant de places d’hébergement pour des personnes fragiles et en difficulté ».

Dans le Pas-de-Calais, le niveau 1 permet d’ores et déjà d’ouvrir 212 places entre le 1er novembre et le 31 mars. En cas de « grand froid », 70 autres places peuvent se libérer. Dans ce département, près de 4.000 hébergements sont ouverts au quotidien, soit 68 de plus par rapport à 2018.