Municipales à Lille : Spillebout « mord la main » d’Aubry qui l’a « nourrie » estime Jean-René Lecerf

POLITIQUE Le président du conseil départemental du Nord ne comprend pas les choix d’investiture de LREM dans certaines villes

20 Minutes avec AFP
— 
Le président du département du Nord, Jean-René Lecerf.
Le président du département du Nord, Jean-René Lecerf. — M.Libert / 20 Minutes

Le président du département du Nord, Jean-René Lecerf (ex-LR), a critiqué, mercredi, « les choix de LREM dans certaines villes » en vue des municipales. Selon lui, des candidats investis « mordent la main qui les a nourris », visant notamment l’ex-socialiste Violette Spillebout à Lille.

« Je suis halluciné par un certain nombre de choix de LREM dans un certain nombre de villes », a déclaré Jean-René Lecerf, désormais divers droite, lors de sa conférence de presse de rentrée à Lille.

L’ex-élu LR a, dans un premier temps, évoqué des « collaborateurs choisis par le vice-président » du Conseil départemental Christian Poiret, qui « prennent des initiatives en expliquant tranquillement que cela pourrait les emmener à être candidats contre ce vice-président ».

« Je ne comprends pas ! […] Dans le cas de Mme Spillebout, c’est pareil : ils mordent la main qui les a nourris ! », a-t-il tancé, alors que la candidate désignée par La République en Marche à Lille, Violette Spillebout, est une ex-socialiste qui a longtemps travaillé auprès de la maire PS Martine Aubry.

« Vous arrêtez vos conneries tout de suite »

Le président du département du Nord a, par ailleurs, évoqué ses « craintes » que « le Rassemblement national passe dans certaines communes » du Nord et du Pas-de-Calais. « Je prendrai position dans un certain nombre de villes. Il y a des villes […] directement menacées par le FN, et où le maire et premier adjoint s’engueulent, donc je vais aller les voir et leur dire ''vous arrêtez vos conneries tout de suite, sinon […] donnez tout de suite la commune à l’extrême droite'' », a-t-il dit.

« C’est pas pour des problèmes d’ego et d’ambitions personnelles qu’on peut prendre le risque d’installer encore plus le FN dans le bassin minier », a-t-il insisté.

Jean-René Lecerf a également rappelé qu’il ne souhaitait pas se représenter au poste de président du département en 2021. « Je ne pense pas (…) changer d’avis sur le fait que ce mandat de président est mon seul », a-t-il tranché.