Losc-Chelsea : La guerre des supporters n’a pas eu lieu à Lille

FOOTBALL La préfecture et la mairie avaient pris des mesures drastiques pour prévenir d’éventuels débordements

Mikaël Libert

— 

Des supporters de Chelsea dans un bar près de la gare de Lille.
Des supporters de Chelsea dans un bar près de la gare de Lille. — M.Libert / 20 Minutes

Sages comme des images. La mairie et la préfecture du Nord avaient pris plusieurs arrêtés en prévision de l’arrivée massive, mercredi, à Lille, de supporters de Chelsea venus soutenir leur équipe pour le match de Ligue des champions qui l’opposait au Losc. Malgré un certain alarmisme des autorités, il n’y a eu aucun incident notable à déplorer entre les supporters des deux équipes.

Outre les habituels arrêtés préfectoraux interdisant la vente d’alcool à emporter, la mairie avait, à la demande du préfet, restreint l’exploitation des terrasses dans les bars du centre-ville. Du jamais vu pour les commerçants que 20 Minutes avait interrogés. Il faut dire que les autorités avaient tablé sur l’arrivée de 2.000 à 3.000 fans de Chelsea, dont certains sans billets, et que certains précédents, parfois lointains (la réception d’Everton en 2014), leur laissaient craindre de « graves troubles à l’ordre public ».

Il n’en a rien été. D’ailleurs, beaucoup de cafetiers normalement concernés par l’interdiction de terrasses avaient bravé l’arrêté sous l’œil complaisant de la police municipale. Comme prévu, c’est le bar « Les 3 brasseurs », place de la gare, qui a tiré son épingle du jeu en capitalisant le gros des troupes britanniques. Et, malgré le nombre, ils sont restés sagement parqués dans les claustras qui entourent habituellement la terrasse de l’établissement.