Hauts-de-France : Xavier Bertrand dégaine les trajets en car à un euro

TRANSPORT Les trajets interurbains en bus coûteront désormais un euro maximum

Mikaël Libert

— 

Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France.
Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France. — M. Libert

Après les cars Macron, les cars Bertrand. Mardi, le conseil régional des Hauts-de-France a voté une délibération fixant le tarif des trajets interurbains en car à un euro maximum. « Une grande avancée » pour Xavier Bertrand, président de la région, lequel n’a pas manqué de glisser un petit tacle au gouvernement.

C’est une délibération qui est passée crème, celle-ci ayant été votée à l’unanimité. Il s’agissait d’instaurer un tarif unique à un euro pour les trajets sur l’ensemble des lignes de car régionales. Le calendrier de mise en œuvre s’étalera de janvier prochain, pour l’Aisne et la Somme, en septembre 2020 pour le Nord et un an plus tard pour le Pas-de-Calais et l’Oise.

« Il y a de grandes lois sur la mobilité. Et puis il y a ceux qui agissent »

Outre les 212.000 élèves qui utilisent quotidiennement ces cars pour se rendre en cours, les lignes interurbaines sont aussi empruntées chaque jour par 21.000 autres usagers. « En termes de desserte et de pouvoir d’achat, c’est une avancée parmi les plus importantes qui ont été réalisées », s’est félicité le président des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, à l’issue du vote.

Jeudi dernier, sur France 2, Xavier Bertrand, avait planté quelques banderilles dans le dos d’Emmanuel Macron. L’ancien ministre de Nicolas Sarkozy n’a pas manqué d’en remettre une couche, mardi : « Il y en a beaucoup qui causent, il y a de grandes lois sur la mobilité. Et puis il y a ceux qui agissent », a-t-il déclaré devant l’hémicycle régional. Pas étonnant de la part de celui qui brigue un nouveau mandat à la tête des Hauts-de-France et qui « pense » à la prochaine présidentielle.