Lille : Des vélotaxis pour aider les aveugles à se déplacer

TRANSPORTS Un partenariat entre l’Unadev et Happymoov permet aux aveugles et déficients visuels de bénéficier de vélotaxis gratuits pour se déplacer en ville

Gilles Durand

— 

Les aveugles et déficients visuels peuvent bénéficier d'un vélo-taxi pour se déplacer à Lille.
Les aveugles et déficients visuels peuvent bénéficier d'un vélo-taxi pour se déplacer à Lille. — G. Durand / 20 Minutes
  • Un partenariat entre l’Union nationale des aveugles et déficients visuels et une société de vélotaxis permet aux aveugles de bénéficier d’un transport gratuit, à Lille.
  • Lille est la première ville à mettre ce système de mobilité en place.

Bonne nouvelle pour les non et malvoyants. Un partenariat entre l’Union nationale des aveugles et déficients visuels ( Unadev) et la société de vélotaxis Happymoov leur permet, depuis quelques mois, de bénéficier d’un transport gratuit, écologique et pratique à Lille. Une première en France, en attendant que d’autres villes s’y mettent, prochainement.

« La déficience visuelle a une incidence importante sur l’autonomie des individus, notamment pour leur déplacement, souligne Wahiba Baha, responsable régionale de l’Unadev, à l’origine du partenariat. On s’est aperçu des difficultés qu’éprouvaient nos adhérents à venir jusqu’à nos bureaux pourtant situés très près des gares de Lille. »

Trottoirs de plus en plus dangereux

En cause, notamment, les travaux permanents depuis de nombreux mois. « On est un peu paumé quand on arrive par le train. Avec les chantiers qui se succèdent, le parcours à pied change tout le temps et l’accès est difficile », note Philippe Behaegel, formateur multimédia à l’Unadev et déficient visuel.

Il a eu l’occasion de prendre ce vélotaxi deux ou trois fois. « C’est très pratique, avoue-t-il. En plus, les trottoirs deviennent de plus en plus dangereux avec les vélos, les trottinettes et les skates qu’on n’entend pas arriver. »

La réservation est effectuée par les services de l’Unadev. Un vélotaxi attend la personne déficiente à la sortie de la gare pour l’emmener au siège de l’association. « Les réservations représentent environ sept à huit trajets par semaine pour les adhérents », note Wahiba Baha.

Implantée depuis 2006

La première idée était de faire appel à une société de taxis. Trop cher ! La solution du vélotaxi s’est alors imposée. Implantée depuis 2006 à Lille, la société Happymoov fait désormais partie du paysage urbain avec ses véhicules à pédale. « Quand nous nous sommes lancés, nous étions précurseurs des mobilités douces, souligne Antoine Duthoit, fondateur et gérant d’Happymoov. A l’époque, il n’y avait pas d’application, on ne parlait pas de levée de fonds. »

L’entreprise a tracé sa route et possède aujourd’hui une flotte de 16 véhicules. « Beaucoup pensent que nous sommes réservés aux touristes alors que nous proposons de nombreuses prestations locales comme ce partenariat avec l’Unadev, mais aussi le transport de marchandise pour le dernier kilomètre, par exemple », ajoute Antoine Duthoit.

Application avec système vocal de réservation

Par ailleurs, l’application Happymoov est, depuis deux ans, adaptée aux aveugles et mal voyants grâce à un système vocal de réservation de course. « Hormis les usagers de ce partenariat, des personnes handicapées font parfois appel à nos services », signale le gérant.

Ce dernier avance les trois points positifs de son service. « Nous sommes souvent plus rapides qu’une voiture, en ville, car nous pouvons emprunter les couloirs à vélos, assure Antoine Duthoit. Les passagers sont à l’abri s’il pleut et, en 13 ans de fonctionnement, nous n’avons connu aucun accident corporel, ni matériel. »