La Belgique soigne le handicap nordiste

Vincent Vantighem - ©2008 20 minutes

— 

L'eldorado belge. Le conseil général du Nord a signé, hier, une convention avec quatorze établissements belges afin d'harmoniser les conditions de prise en charge des handicapés nordistes. L'exil outre-Quiévrain ne datant pas d'hier, le bout de papier fait plus office de symbole qu'autre chose. « Les structures belges accueillent près de 545 Nordistes depuis longtemps, reconnaît Jean-Luc Chagnon, vice-président (PS) du conseil général, en charge du dossier. Le but était surtout de fixer un cadre. »

Car pour un handicapé maubeugeois, il était déjà plus facile de trouver une structure à Mons, dans le plat pays, que dans la métropole lilloise. Ça le sera désormais encore plus. La convention fixe le nombre de résidents français par structure et le montant du chèque qui lui correspond. Chaque année, le conseil général alloue ainsi 12 millions d'euros à cette cause.

« Il faut dire qu'on croule sous les demandes françaises, note Jacques Zintzen, qui accueille 10 % de Français dans sa Cité de l'espoir, à Liège. Pour nous, c'est surtout une preuve de con­fiance. » Et un gage supplémentaire d'ouverture. « Nous avons des Belges, des Français, des Turcs, des Italiens... Et il n'y a jamais eu aucun problème de racisme. »