Nord : Le maire d’une petite commune se met en scène pour séduire un boucher

INSOLITE Bruno Ficheux, maire d’Estaires, n’en est pas à son premier coup faire passer un message

Mikael Libert

— 

La vidéo de Bruno Ficheux, maire (DVD) d'Estaires, pour trouver un boucher.
La vidéo de Bruno Ficheux, maire (DVD) d'Estaires, pour trouver un boucher. — 20 Minutes

« Opération entrecôte ». Située près d’Armentières, aux confins du Nord et du Pas-de-Calais, la petite commune d’Estaires a récemment vu l’un de ses deux artisans bouchers baisser définitivement le rideau. Pour le maire (DVD), Bruno Ficheux, impossible de laisser ses administrés les plus âgés crapahuter pour se rendre dans la désormais seule boucherie de la ville. L’élu a trouvé un moyen original de faire passer son message.

Mardi, sur très fréquentée page Facebook d’Estaires (12.000 fans pour 7.000 habitants), une petite vidéo a été postée mettant en scène le maire de la commune. Sur l’air de Je préfère manger à la cantine de Carlos, Bruno Ficheux est filmé en train de préparer son repas de midi. Sauf qu’au moment de se faire cuire un steak, l’élu se rend compte que son frigo est vide.

« Il y a largement de la place pour deux boucheries ici »

« Il y a quinze ans, il y avait cinq boucheries à Estaires. Aujourd’hui, il n’en reste plus qu’une », déplore-t-il. Celle installée depuis 1924 dans le centre-ville n’a pas rouvert ses portes au sortir des congés d’été. « Depuis sa reprise, il y a deux ans, la boutique ne cessait de voir son chiffre d’affaires baisser. Elle est aujourd’hui en liquidation judiciaire », explique le maire.

Selon lui, ce n’est pas du tout parce que ses administrés ont décidé de manger moins de viande du jour au lendemain. « La raison est ailleurs, c’est pour cela que je sais qu’il y a largement de la place pour deux boucheries ici », glisse-t-il.

Engluée dans une procédure de liquidation « qui peut prendre de longs mois », la boucherie ne devrait pas pouvoir être reprise rapidement. « J’ai fait cette vidéo pour lancer un appel aux artisans bouchers ambulants. Je leur propose de venir installer leur camion quatre jours par semaine dans le centre pour un loyer symbolique », poursuit Bruno Ficheux.

Maillot de bain et parachute

Le résultat ne s’est pas fait attendre puisque la mairie à déjà reçu trois propositions. « Le liquidateur de la boucherie a même été contacté par une personne qui voulait racheter le commerce tout de suite », s’enthousiasme l’élu.

Une efficacité redoutable, donc. Il faut dire qu’à 57 ans, le maire d’Estaires, en poste depuis 2008, n’en est pas à son premier coup d’éclat. Il s’était déjà filmé en maillot de bain au beau milieu de l’hiver quand il a été question de construire une piscine intercommunale. Il avait aussi sauté en parachute et atterri en plein centre-ville avec le drapeau de la première commune jumelée avec Estaires. « Le bulletin municipal classique, c’est dépassé » a plaisanté Bruno Ficheux.