« Je continuerai à rencontrer les Lillois »

Recueilli par Olivier Aballain - ©2008 20 minutes

— 

Martine Aubry

Maire (PS) de Lille.

Comment abordez-vous cette rentrée, en début de deuxième mandat ?

Il n'y a pas de changement avec le premier mandat, à part que nous avons pu nous mettre au travail dès le premier jour. Les grands projets, nous les avons annoncés, et ils ont déjà avancé. Nous avons fait du logement notre priorité numéro un pour ce mandat, car les Lillois le demandaient. Et s'ils regardent autour d'eux, ils voient des chantiers pousser un peu partout.

Est-ce plus facile pour vous de faire avancer vos projets, par rapport au début du premier mandat où l'on pouvait sentir un peu de crispation chez les Lillois ?

Il n'y a jamais eu de crispation avec la population, c'est un microcosme qui a essayé de le faire croire. Que les gens s'inquiètent, c'est normal. Mais je continuerai à aller aux réunions de quartier, à rencontrer les Lillois pour expliquer nos intentions. Si je n'aimais pas cela, ça se verrait.

Justement, ne risquez-vous pas de vous éloigner de la ville, si vous prenez des responsabilités nationales au parti socialiste ?

Non, car mon travail à Lille est passionnant. Un jour, on s'occupe d'un gamin qui cherche un stage ; un autre, on choisit un architecte pour un projet... Tous les jours, il y a quelque chose de neuf. Je ne me priverai jamais de ça. Et même quand je vais à Paris, je m'occupe aussi de Lille. Ceci dit, je ne passe pas plus d'un jour et demi dans la capitale par semaine, et ça me suffit.