Braderie de Lille : Peut-on encore trouver une chambre d’hôtel ?

EVENEMENT Le plus grand marché aux puces d'Europe se déroulera cette année le week-end du 31 août et du 1er septembre

Francois Launay

— 

La Braderie de Lille bat son plein samedi 1er septembre 2018.
La Braderie de Lille bat son plein samedi 1er septembre 2018. — AFP
  • La Braderie de Lille se déroulera cette année le week-end des 31 août et 1er septembre.
  • S’il reste encore des chambres d’hôtel à louer, la demande est plus importante que les deux années précédentes.
  • Le cru 2019 pourrait être le meilleur depuis l’annulation de la Braderie il y a trois ans.

Les hôteliers lillois retrouvent le sourire. Depuis  l'annulation de la Braderie en 2016 suite à l’attentat de Nice, l’affluence au plus grand marché aux puces d’Europe avait du mal à redémarrer.

Relancée en 2017 dans un périmètre un peu plus réduit, la grande brocante lilloise était repartie lentement mais le cru 2019 semble attirer de nouveau la foule. Pour s’en rendre compte, il suffit de jeter un coup d’œil sur les réservations hôtelières à dix jours de l’événement.

Les acheteurs internationaux sont de retour

« On sent que ça va mieux. On n’a pas encore les niveaux d’occupation de lits d’avant 2016, année de l’annulation de la Braderie, mais on y tend. Par exemple, les acheteurs internationaux reviennent. On a des clients du Japon, des Etats-Unis ou d’Amérique du Sud qui nous appellent et nous demandent s’ils pourront avoir un local pour entreposer leurs achats et faire venir un transporteur pour ramener les achats dans leur pays. Ça repart et on est ravi de ça », constate Sébastien Restagno, président du club hôtelier de Lille Métropole.

D’ailleurs, les chiffres montrent ce regain d’intérêt. A dix jours de la Braderie, les hôtels de la métropole sont remplis à 68,2 % pour le vendredi 30 août et à 78,2 % pour le samedi 31 août. Par rapport à 2018, c’est dix points de mieux en termes d’affluence.

Plus beaucoup de places dans l’hypercentre

Il est donc encore possible de trouver des chambres pour l’événement. Même s’il faudra sans doute s’éloigner de l’hypercentre pour trouver son bonheur. A titre d’exemple, selon Booking.com, 91 % des hôtels situés dans le centre lillois sont déjà complets pour la nuit de la Braderie (du samedi 31 août au dimanche 1er septembre).

Quant à Airbnb, s’il reste encore 40 % de logements à réserver pour le week-end de la Braderie, la grande majorité se situe en périphérie de Lille. La preuve que l’événement est en train de réattirer du monde après un redémarrage difficile. « On sent un net regain d’intérêt sur l’événement. La Braderie 2019 s’annonce comme un très bon cru », se réjouit Michel Delepaul, président d’ Hello Lille, une agence d’attractivité créée il y a quelques mois par la MEL pour promouvoir le territoire métropolitain.

2019 s’annonce comme un bon cru

« La Braderie est un événement exceptionnel et un élément important sur lequel on a mis en place un grand dispositif pour accompagner le bradeux et lui donner envie de revenir dans la métropole », poursuit le conseiller métropolitain délégué au tourisme. Un tourisme qui semble être de nouveau au rendez-vous pour le week-end le plus important de l’année dans la capitale des Flandres.