Pas-de-Calais : Le maire d’Hesdin a été révoqué de ses fonctions

POLITIQUE Stéphane Sieczkowski-Samier (DVD) était visé par plusieurs enquêtes qui l'ont conduit à sa révocation ce mercredi en conseil des ministres

Francois Launay

— 

Stéphane Sieczkowski-Samier a été élu en 2014 à l'âge de 22 ans, il était alors l'un des plus jeunes maires de France.
Stéphane Sieczkowski-Samier a été élu en 2014 à l'âge de 22 ans, il était alors l'un des plus jeunes maires de France. — M.Libert/20 Minutes

Le fait est assez rare pour être souligné. C’est seulement la cinquième fois dans l’histoire de la Ve République qu’un maire est révoqué de ses fonctions. Elu à la tête de la commune d’Hesdin (Pas-de-Calais) en 2014, Stéphane Sieczkowski-Samier a été déchu de son titre ce mercredi en conseil des ministres.

Cité dans plusieurs enquêtes judiciaires pour « acquisition d’armes de troisième catégorie », « prise illégale d’intérêt », « complicité de faux et usage de faux en écriture publique » ou encore « détournement de fonds publics », le maire DVD était visé par une procédure de révocation enclenchée par le préfet du Pas-de-Calais depuis le mois de juin.

Inéligible à la fonction de maire et d’adjoint

Désormais officielle, cette révocation emporte de plein droit l’inéligibilité aux fonctions de maire et d’adjoint pendant un an. Mais Stéphane Sieczkowski-Samier, lâché depuis plusieurs mois par sa majorité municipale, a le droit de redevenir simple conseiller municipal. Elu maire de la commune à 22 ans en 2014, il était l’un des plus jeunes maires de France. Après une ascension rapide, sa chute aura été brutale.