Nord: Un mineur mis en examen, soupçonné d'avoir incendié une station de métro à Villeneuve-d'Ascq

FAITS DIVERS Après la victoire de l’Algérie en Coupe d'Afrique des Nations, le 19 juillet, des fumigènes avaient provoqué un incendie au sein d’une station de métro dans la métropole lilloise

Gilles Durand

— 

La station de métro Villeneuve d'Ascq-Hôtel de ville.
La station de métro Villeneuve d'Ascq-Hôtel de ville. — Google Maps

Mise à jour, le jeudi 25, à 17 h 30 : Un des gardés à vue a été mis hors de cause. Le second a été présenté à un juge des enfants qui l’a mis en examen pour des faits d’incendie volontaire.

L’incendie avait endommagé une station de métro du réseau lillois, vendredi soir. Deux mineurs, suspectés d’avoir mis le feu, ont été identifiés et interpellés, annonce la police nationale du Nord dans un tweet, diffusé mardi.

Vendredi soir, lors des festivités faisant suite à la victoire de l’Algérie en finale de la Coupe d'Afrique des nations, des fumigènes avaient été lancés dans la station de métro Villeneuve-d’Ascq-Hôtel de Ville. Ces fumigènes avaient provoqué un début d’incendie sur un escalier mécanique. Le feu avait été éteint par les pompiers.

Identifiés grâce aux images de vidéosurveillance

« La station n’étant pas apte à recevoir du public, elle restera fermée ce samedi et les rames de métro n’y effectueront pas d’arrêt », avait annoncé, dans un communiqué, Ilévia, le gestionnaire des transports en commun de la métropole lilloise. Cette station dessert, entre autres, un hypermarché. Les travaux avaient néanmoins permis la réouverture de la station, samedi, en début d’après-midi.

Une enquête avait été ouverte. Les images de vidéosurveillance avaient permis d’identifier deux personnes. Elles ont été interpellées et placées en garde à vue.