Capture d'écran de la vidéo de l'interpellation à Roubaix.
Capture d'écran de la vidéo de l'interpellation à Roubaix. — 20 Minutes

RÉSEAUX SOCIAUX

Vidéo. Roubaix: La vidéo de l'interpellation d'une femme voilée enflamme la toile

La police du Nord a dénoncé une « fake news », assurant que le port du voile n’était pas le motif de l’interpellation

  • La vidéo de l’arrestation d’une femme voilée à Roubaix fait polémique.
  • De nombreuses versions circulent sur les réseaux sociaux, certaines parlant d’islamophobie.
  • La police du Nord a publié un démenti et expliqué les raisons de cette arrestation.

Depuis mardi soir, la police de Roubaix, dans le Nord, a les oreilles qui sifflent à cause d’une vidéo montrant l’interpellation d’une femme voilée. Le document, publié et partagé à de nombreuses reprises sur les réseaux sociaux, a suscité l’indignation. Le postulat global étant que la femme en question a été interpellée parce qu’elle portait le voile. La Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) a donné, mercredi, sa version de l’histoire.

Sur les différents comptes Facebook ou Twitter où elle a été relayée, cette fameuse vidéo cumule des dizaines de milliers de vues et presque autant de commentaires. Une quarantaine de secondes d’images montrant deux policiers tenter de menotter une jeune femme portant le voile sous les cris de personnes, notamment de celle qui tient le téléphone. On y voit aussi une femme tomber au sol, repoussée par un agent alors qu’elle tentait d’agripper la personne interpellée.

Ce que l’on sait, c’est que cette scène s’est effectivement déroulée au parc du Nouveau monde, dans le quartier de l’Hommelet, à Roubaix, mardi en fin d’après-midi. Le contexte est ensuite très différent selon les versions. Sur Twitter, certains avancent une interpellation à cause d’une fessée donnée à son enfant. D’autres affirment que seul le port du voile était le motif. Sur la page Facebook de l’auteure supposée de la vidéo, on parle d’une « bagarre entre communautés » qui dégénère à l’arrivée de la police puis d’un « simple contrôle » qui a mis le feu aux poudres.

L’interpellation d’un homme recherché qui dégénère

C’est cette dernière version que la police avance elle aussi, reléguant le reste au statut de « fake news ». Selon la version de la DDSP, une patrouille de police a repéré aux abords du parc un homme qui faisait l’objet d’une fiche de recherche. L’homme avait été condamné et devait partir en prison. Les fonctionnaires ont contrôlé cet homme et l’ont interpellé une fois son identité confirmée. C’est alors qu’un couple a tenté de s’interposer. Selon la police, l’homme et la femme ont agressé à trois reprises les agents, notamment à l’aide d’un bâton et d’une bouteille. Ces deux personnes ont finalement été interpellées elles aussi et c’est la femme de ce couple que l’on voit menottée sur la vidéo.

Une troisième femme a aussi tenté de s’interposer avant de se faire sèchement repousser par un policier. Le couple a été placé en garde à vue après avoir été examiné par un médecin : « Ils ne présentent aucune lésion ni traumatisme », affirme la DDSP, insistant sur le fait que « non, des policiers de Roubaix ne s’en prennent pas à une femme parce qu’elle est voilée ».