Le président de la Métropole européenne de Lille est sorti de garde à vue

ENQUÊTE Damien Castelain a été remis en liberté après deux jours passés dans les locaux de la police judiciaire de Lille

20 Minutes avec AFP

— 

Damien Castelain, président de la Métropole européenne de Lille.
Damien Castelain, président de la Métropole européenne de Lille. — M.Libert/20 Minutes

Mercredi, le président de la Métropole européenne de Lille (MEL), Damien Castelain, et trois de ses proches, sont sortis de garde à vue sans poursuites pour l’instant, a-t-on appris, jeudi, de source proche du dossier. Ils étaient entendus dans le cadre d’une enquête pour détournement de fonds publics.

Placé en garde à vue, mardi matin, Damien Castelain, a été relâché mercredi soir, a-t-on appris de même source. Le directeur général des services de la métropole, Bruno Cassette, était également en garde à vue dans cette affaire portant sur des dépenses effectuées entre janvier 2017 et mai 2018.

Aucune poursuite à ce stade de l’enquête

La compagne de Damien Castelain et l’ancienne chargée de communication au sein de la collectivité avaient aussi été placées en garde à vue, mardi après-midi, selon une source proche du dossier.

Ils ont été interrogés par la PJ de Lille, à qui le parquet a confié les investigations depuis l’ouverture d’une enquête préliminaire, en juillet 2018, pour détournement de fonds publics et recel. En l’état, aucune poursuite n’a été engagée contre le président de la MEL, l’un de ses proches ou le directeur général des services. Cependant, les investigations se poursuivent.