Lille: Des nouvelles lignes de tram et de bus à l’horizon 2035 dans la métropole

TRANSPORTS Le Schéma directeur des infrastructures de transports (SDIT) de la Métropole européenne de Lille a été voté vendredi

Mikaël Libert

— 

Cinq nouvelles lignes de tramway vont être construites dans la métropole de Lille.
Cinq nouvelles lignes de tramway vont être construites dans la métropole de Lille. — M.Libert / 20 Minutes
  • Le Schéma directeur des infrastructures de transports de la métropole de Lille est voté.
  • Il prévoit la création de 27 nouvelles liaisons, dont cinq nouveaux tramways.
  • Le calendrier de réalisation est étalé entre 2019 et 2035.

Tous les chemins mènent à Lille, ou presque. Peu importent les suites judiciaires de sa garde à vue, le président de la Métropole européenne de Lille (MEL), Damien Castelain, aura au moins réussi à faire voter, vendredi, le projet de Schéma directeur des infrastructures de transports (SDIT). Comme son nom l’indique, il s’agit d’une feuille de route déterminant l’évolution du réseau de transport en commun à l’horizon 2035.

Une large concertation avait été lancée, entre février et avril, pour que chaque métropolitain détaille ses attentes en termes de transports en commun pour les années à venir. Groupes politiques et communes n’avaient pas été en reste de propositions, chacun prêchant pour sa paroisse. Finalement, tout le monde semble avoir trouvé son compte dans le document soumis au vote du conseil métropolitain, vendredi. Tout le monde, sauf peut-être Damien Castelain, qui n’aura pas son tramway entre Lille et l’aéroport de Lesquin auquel il tenait tant.

Cinq nouvelles lignes de tramway

Pour autant, il va y en avoir d’autres, des lignes de tram. A commencer par celle, plébiscitée par Martine Aubry, qui reliera Wambrechies à Seclin en contournant Lille par l’ouest. Au niveau de Lille, une partie de cette ligne n’ira pas à Seclin, mais vers Hallennes-lez-Haubourdin. Les élus des communes du nord de la métropole apprécieront, eux, la ligne de tram entre Neuville et Hem, via Tourcoing et Roubaix, et celle reliant Roubaix et Wattrelos.

La carte des nouvelles lignes de transport de la métropole Lilloise.
La carte des nouvelles lignes de transport de la métropole Lilloise. - MEL

L’autre gros morceau, concerne le métro. On sait désormais que le doublement de la ligne 1 est sur de bons rails, un accord ayant été trouvé avec Alstom pour une mise en service vers 2023. Selon le SDIT, cette même ligne doit être prolongée au sud depuis l’actuel terminus Calmette pour desservir le pôle Eurasanté.

De nombreuses lignes de bus devraient aussi voir le jour. Dix-sept en tout, dont quatre liaisons express aux points cardinaux de la métropole. Pour la première fois, quatre lignes de bus à haut niveau de service seront déployées, notamment entre Lille et les communes de Villeneuve d’Ascq, Faches et Lesquin. Dans l’idée, ce sont des lignes à forte fréquence, large amplitude horaire, qui circulent rapidement, tout ou partie sur des couloirs réservés.

Un calendrier étalé jusqu’en 2035

Le SDIT prévoit par ailleurs le développement de parcs relais et de pôles d’échanges, principalement en périphérie de Lille. A noter aussi que l’idée d’un téléphérique urbain reliant Saint-Sauveur à Fives-Cail n’a pas été abandonnée, même s’il est plutôt présenté par le terme de « mode de transport innovant ».

Pour le calendrier des travaux, l’échéance est longue. Si la MEL promet de commencer les premières études dès cette année, les chantiers devraient s’étaler jusqu’en 2035. Cela devrait aller néanmoins beaucoup plus vite pour la mise en service des lignes de bus, notamment les neuf « lianes optimisées ».