Nord: Coup de couteau et détention provisoire pour une histoire de chiens

FAITS DIVERS Un homme a été poignardé en voulant s’interposer dans un conflit entre trois personnes

Mikael Libert

— 

Une prison (illustration).
Une prison (illustration). — M.Libert / 20 Minutes

En juillet prochain, un habitant d’Anzin, près de Valenciennes, dans le Nord, sera jugé pour des violences volontaires avec arme. Il est accusé d’avoir porté un coup de couteau à une personne qui tentait de calmer une dispute.

Mercredi dernier, vers 1h40 du matin, un différend a éclaté entre un homme et deux agents de sécurité, place Roger Salengro, à Anzin. Les vigiles reprochaient à ce propriétaire de chiens de laisser divaguer ses animaux sans laisse aux abords d’une fête locale.

Il s’interpose et se fait poignarder

Selon la police, l’homme n’a pas apprécié la remarque et a sorti un couteau avec lequel il a menacé les deux agents de sécurité. C’est à ce moment qu’un témoin de la scène a voulu s’interposer pour tenter de calmer les esprits. Mal lui en a pris, puisque c’est lui qui a été poignardé à l’abdomen par le propriétaire des chiens qui a ensuite pris la fuite.

La victime, âgée de 34 ans, a été prise en charge par les secours. Le trentenaire a été hospitalisé mais son pronostic vital n’était pas engagé.

Une enquête a été ouverte et le mis en cause a été rapidement identifié. Dès le lendemain matin, les policiers ont interpellé et placé le suspect en garde à vue. Accusé de violences volontaires avec arme, il a été déféré en vue d’une comparution immédiate, vendredi.

Pour un motif qui n’a pas été précisé, le mis en cause n’a pas été jugé lors de l’audience de comparution immédiate. Son procès a été reporté au mois de juillet. En attendant, il a été placé en détention provisoire.