Lille: Du linge de lit jetable, est-ce bien raisonnable ?

ENVIRONNEMENT Une entreprise nordiste fabrique du linge de lit à usage unique pour en finir avec la galère du lavage des draps

Mikael Libert

— 

Une parure de lit jetable Easytex.
Une parure de lit jetable Easytex. — Easytex
  • Une entreprise du Nord propose du linge de lit sans lavage.
  • Jetables, les parures de lit sont fabriquées en matière recyclable.
  • Cette alternative permet d’économiser la ressource en eau.

Personne ne s’éclate à faire la lessive. Encore moins quand il s’agit de linge de lit. Ce ne sont pas le ménager et la ménagère de 50 ans qui nous diront le contraire. Alors quand on tient un Airbnb et que ce sont plusieurs paires de draps qu’il faut se coltiner, n’en parlons pas. Subrenat, une entreprise basée à Mouvaux, près de Lille, propose du linge « sans lavage ». Mais comment ce miracle est-il possible ?

« Toutes nos parures de lit Easytex sont jetables »

Installée dans le nord de la France depuis 1937, la société Subrenat emploie 80 personnes et est spécialisée dans le textile technique. Sous la marque Easytex, l’entreprise a développé toute une gamme de linge de lit certifiée « sans lavage ». « Nos produits sont fabriqués en matières non tissées. Ils se délitent dans l’eau, c’est pour cette raison qu’ils ne sont pas lavables », explique Célestine Pierrache, chargée du marketing de l’entreprise. Alors non, leurs draps ne sont pas faits d’un tissu magique qui ne se salit pas : « En fait, toutes nos parures de lit Easytex sont jetables », assure-t-elle.

Alors que le monde bouge péniblement vers le zéro déchet, est-ce bien raisonnable ? « Nos produits intéressent particulièrement les professionnels de l’hôtellerie et les particuliers qui font du Airbnb. Ils s’évitent ainsi la lourde logistique et les coûts de la blanchisserie, poursuit la chargée du marketing. Le linge jetable permet d’économiser des grandes quantités d’eau en évitant le lavage », assure Célestine Pierrache.

Un effort à faire sur le recyclage

Par ailleurs, Subrenat utilise des matières recyclables pour fabriquer son linge de lit, soit en synthétique, soit en viscose. « En théorie, le synthétique pourrait être recyclé pour faire de nouvelles parures. Mais nous sommes confrontés à un problème de tri lorsque nous collectons le linge usagé chez nos clients. En attendant de trouver une solution, ce linge part en valorisation énergétique », poursuit-elle. Pour la viscose, matière synthétique d’origine naturelle, le traitement peut être différent : « Ce sont des produits biodégradables qui peuvent être utilisés pour faire du compost », promet-on chez Subrenat.

Pour que cette solution soit économique pour ses clients, l’entreprise nordiste fait fabriquer ses produits en Asie : « Nous proposons la parure de lit complète en synthétique à moins de cinq euros. En viscose, à 8,20 euros. Pratiquer de tels tarifs avec du made in France est inenvisageable », déplore Célestine Pierrache.