Jacques Mellick ne lâche pas Béthune et fera appel

O. A. - ©2008 20 minutes

— 

Il ne jette pas l'éponge. Jacques Mel-lick a enregistré hier le rejet de sa demande d'annulation des élections municipales de Béthune par le tribunal administratif de Lille. L'ancien ministre socialiste, qui a perdu en mars sa mairie au profit de Stéphane Saint-André (PRG), conteste toujours les conditions de sa défaite. Distancé de 160 voix, il estime que la sincérité du vote a été altérée par des allusions antisémites qu'auraient faites un colistier de Stéphane Saint-André dans un quartier populaire. Mais les juges ont estimé que les résultats du scrutin dans le quartier en question n'ont pas été affectés par cette affaire. Jack Mellick a donc décidé de faire appel au Conseil d'Etat. Comme en 2001.