Nord: Gérald Darmanin, l'apprenti boucher de Tourcoing

INSOLITE Le ministre de l’Action et des Comptes publics va jouer du couteau dans sa ville

Mikael Libert

— 

Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin.
Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin. — Jacques Witt/SIPA

Sent-il venir un remaniement ministériel ? Souhaite-t-il opérer une radicale reconversion professionnelle ? Vendredi, à Tourcoing, le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, va participer à une formation éclair de boucher.

« Désossage et préparation d’un agneau »

Ça ne va pas durer longtemps, mais ça va être intense. En une heure, l’ancien (et peut-être futur) maire de Tourcoing va jouer du couteau auprès de Jacques Lucidarme, artisan boucher. Au programme, désossage et préparation d’un agneau et d’une côte de bœuf. Paré de son tablier de boucher, le ministre va ensuite farcir des saucisses et tâcher de réussir une paupiette. Il lui incombera finalement de vendre sa marchandise dans la boutique de son professeur, rue du Clinquet, à Tourcoing.

Une parenthèse enchantée à mille lieues des ors de la République, qui s’inscrit dans le cadre de l’opération « vis ma vie », organisée par l’Union des entreprises de proximité (U2P). L’idée n’est donc pas de trouver un nouveau boulot à Gérald Darmanin, mais plutôt de promouvoir « l’artisanat et ses métiers auprès des élus et du grand public », explique l’U2P dans un communiqué.

Un coup politique ?

Pour autant, il y a peut-être bien un petit quelque chose de symbolique là-dessous. Sa mise en situation, le ministre va la faire auprès de Laurent Rigaud, président des bouchers du Nord. Et, dans la région, on se souvient que c’est une profession qui a largement été visée par des actions des antispécistes. C’est d’ailleurs ce même Laurent Rigaud qui s’est porté partie civile dans plusieurs de ces affaires.