Lille: Un jeu pour préparer les patients candidats à la chirurgie de l’obésité

SANTE Des médecins et des chercheurs du CHRU de Lille ont conçu le « Bariatric quizz »

Mikael Libert

— 

Le jeu s'adresse aux candidats à la chirurgie de l'obésité (illustration).
Le jeu s'adresse aux candidats à la chirurgie de l'obésité (illustration). — F.Scheiber / 20 Minutes
  • Le CHRU de Lille a développé un jeu de société intitulé « Bariatric quizz » qui sert aux patients qui se préparent à une chirurgie de l’obésité.
  • « Bariatric quizz » permet d’acquérir de manière ludique les connaissances post opératoires.

Un jeu très sérieux. Dans leur coin, avec leurs petits moyens et leurs petites mains, les médecins du service de chirurgie de l’obésité du CHRU de Lille ont élaboré le « Bariatric Quizz ». Le  jeu de société devrait aider leurs patients tout au long de leur préparation à l’opération. La profession s’est vite montrée emballée et le prototype fait de bouts de ficelle doit donc déboucher sur un produit de qualité pro.

Quand on souffre d’obésité sévère, voire morbide, on ne débarque pas à l’hôpital du jour au lendemain pour se faire retirer un morceau d’intestin « c’est un processus long qui demande une préparation de six mois minimum », explique le docteur Hélène Verkindt, médecin au service de chirurgie de l’obésité (chirurgie bariatrique) du CHRU de Lille.

Vérifier si les patients sont prêts à aller jusqu’au bout

Ce délai, ce n’est pas pour embêter le patient. « Comme tous les patients sont volontaires, il s’agit d’abord de vérifier qu’ils sont prêts à aller jusqu’au bout. Ensuite, il y a beaucoup d’informations à acquérir, des connaissances en nutrition, sur l’acte chirurgical, sur les suites », poursuit-elle.

Habituellement, ces connaissances étaient distillées lors de rendez-vous avec les médecins, ce qui pouvait rendre l’exercice quelque peu rébarbatif. L’idée est donc venue de rendre la chose plus ludique. « Toute l’équipe a été mise à contribution pour rédiger les questions autour de thèmes comme l’activité physique, les soins infirmiers, la psychologie. Nous avons fabriqué des pions et le tapis de jeu nous-mêmes », se souvient le docteur Verkindt en évoquant le premier prototype.

« Les patients retiennent plus facilement les notions indispensables »

Le « Bariatric quizz » se présente comme une sorte de Jeu de l’Oie avec pions et dès. La partie est animée par un professionnel de santé formé à la chirurgie de l’obésité. Le jeu à largement servi dans le service Lillois. Une étudiante y a même consacré une thèse. « Son travail a permis de nous rendre compte que, globalement, les patients retiennent plus facilement les notions indispensables. L’animateur du jeu peut aussi repérer les patients qui présentent des lacunes dans les connaissances qu’il est censé maîtriser », précise le médecin.

Le bilan plutôt positif de l’utilisation du jeu a motivé le CHRU à aller plus loin. Avec la participation de l’université de Lille, du FabLab de Polytech et de l’institut européen de génomique du diabète (EGID), un second prototype a été fabriqué de manière beaucoup plus professionnelle. Graphiste, impression 3D… Le but n’est pas de commercialiser le « Bariatric quizz » pour le grand public mais de lui faire franchir la porte des services de chirurgie de l’obésité d’autres hôpitaux.