Hauts-de-France: La région est parmi les moins bien pourvues en emplois publics

STATISTIQUES L'Insee constate que les Hauts-de-France a moins de fonctionnaires d'Etat par rapport aux autres régions

Gilles Durand

— 

Le persronnel hospitalier représente un quart des fonctionnaires de la région.
Le persronnel hospitalier représente un quart des fonctionnaires de la région. — M.LIBERT/20 MINUTES

S’il y a trop de fonctionnaires, ils ne se trouvent pas dans la région. L’Insee a dévoilé, ce jeudi, une étude sur l'emploi dans la fonction publique, selon les données de 2016. « Rapportés à la population, les services de l’Etat fournissent moins d’emplois publics que dans les autres régions », précise l’Insee.

Une des raisons est la conséquence de la réforme de la carte militaire démarrée en 2008 et la fermeture d’établissements. Le nombre d’emplois relevant du ministère de la Défense est désormais quatre fois moindre dans les Hauts-de-France.

Un taux qui diminue

Avec 76,7 emplois publics pour 1.000 habitants, la région se trouve donc parmi les moins bien pourvues. On en compte 80,2, en moyenne, dans les autres régions, hormis Paris.

« Depuis de nombreuses années, le taux d’administration est plus faible qu’en France de province », commente l’Insee. Et ce taux aurait même tendance à diminuer encore avec la stabilité des emplois publics depuis 2010 et la croissance de la population régionale.

La mieux dotée en contrats aidés

Parmi ces 461.000 agents, 41 % exercent pour l’Etat, 35 % pour les collectivités territoriales et 24 % pour les services hospitaliers.

En revanche, les Hauts-de-France comptent proportionnellement plus d’emplois publics dans les ministères chargés de l’éducation et de la recherche que la moyenne des régions de province. La région est aussi « la mieux dotée en contrats aidés », relève l’Insee, avec 26.800 personnes qui en bénéficiaient, soit 16 % du total national.