Le nouvel opus de Lille 3000 a pour thème le Mexique.
Le nouvel opus de Lille 3000 a pour thème le Mexique. — M.Libert / 20 Minutes

CULTURE

VIDEO. Lille: Une parade d'Eldorado dans le froid mais pleine de couleurs

Avec une semaine de retard, Lille 3000 Eldorado a enfin eu droit à sa parade d’ouverture

Jusqu’au bout de la nuit mexicaine. C’est avec une semaine de retard que des milliers de personnes ont pu assister, samedi, à la parade de lancement d’Eldorado, la nouvelle saison culturelle de Lille 3000. Aussi invitée à la fête, la météo a fait davantage peur que mal.

Officiellement, les festivités d’Eldorado ont été lancées le week-end dernier. Il ne manquait plus que la parade, laquelle avait été annulée en raison des conditions météorologiques défavorables. Et, quand on observait le ciel, samedi, on pouvait s’attendre au pire. Mais celui-ci n’est pas arrivé. Certes, il faisait un froid de canard. Certes, on a pu voir de gros nuages menaçants traverser le ciel, poussés par un vent à décorner les bœufs. Pourtant, au top départ du défilé, vers 19h30, le temps a calmé ses ardeurs et l’on a même eu le droit à un peu de soleil.

Un cortège de 800 m de long

Sur la totalité du parcours de la parade, entre la place de la gare et le Champ de mars, des milliers de curieux s’étaient massés pour regarder passer le cortège coloré de près de 800 m de long. Des chars, des musiciens, des danseurs, le tout dans une ambiance très « caramba ».

On ne saura jamais à quoi aurait dû ressembler la parade si elle avait eu lieu la semaine dernière. Pour celle de samedi, on sentait qu’il manquait un petit quelque chose sans pour autant savoir mettre le doigt dessus. Ah, il y avait de belles choses tout de même. Ne serait-ce que le premier char, précédé d’un taureau en mode Arlequin et d’un serpent géant. A noter aussi les mariachis accrochés à un lustre géant, suspendu dans le vide au-dessus de la Grand' place.

Nous tenions aussi à saluer le courage des bénévoles qui ont assuré de sympathiques chorégraphies dans des tenues sans doute trop légères face au froid qu’il faisait. Bon, et sans vouloir jouer les rabat-joie, on va dire que c’est toujours la parade de Lille 2004 qui reste notre préférée.