VIDEO. Lille 3000: Une fresque murale d'artistes mexicains irrite un syndicat de police

HUILE SUR LE FEU L'événement culturel Lille 3000-Eldorado provoque la polémique autour d'une inscription anti-flics sur une fresque murale

G.D.

— 

La fresque incriminée réalisée par un collectif mexicain à l'occasion de Lille 3000 Eldorado.
La fresque incriminée réalisée par un collectif mexicain à l'occasion de Lille 3000 Eldorado. — G. Durand / 20 Minutes

Avant d’avoir commencé, l’événement culturel Lille 3000-Eldorado fait déjà polémique. En cause, une fresque murale réalisée par un collectif mexicain dans le quartier Moulins de Lille. Le syndicat de police, Alliance, dénonce une inscription injurieuse pour les policiers, rapporte La Voix du Nord.

Face au mécontentement du syndicat, les peintres urbains de Tlacolulokos ont préféré effacer, ce vendredi matin, l’acronyme ACAB qui figurait sur le bras d’un des personnages. En anglais, ces initiales signifient « All cops are bastards », ce qu’on peut traduire par « Tous les flics sont des connards ».

Appel à la haine

Pour Alliance, il s’agit d’un appel à la haine. « C’est irresponsable, vu le contexte que nous connaissons en France aujourd’hui, notamment avec les black blocs », s’insurge Bruno Noël, responsable régional du syndicat, interrogé par le quotidien régional. Ce dernier envisage de porter plainte, après avoir saisi le préfet du Nord.

Pour Olivier Sergent, le directeur de la Maison Folie de Moulins qui héberge les artistes, « il n’y avait aucune volonté de provoquer ». « Ils faisaient référence à un contexte dans leur pays, où la police est souvent corrompue, explique-t-il. Ça n’a rien à voir avec ce qui se passe en France. »