Nord: Importé de Belgique, le réseau points-nœuds vélo débarque en France

LOISIRS Le comité départemental de tourisme du Nord a balisé des centaines de kilomètres de chemins pour les cyclotouristes

Mikael Libert

— 

Le premier réseau points-nœuds vélo français est dans le Nord (illustration).
Le premier réseau points-nœuds vélo français est dans le Nord (illustration). — M.Libert / 20 Minutes
  • Le premier réseau points-nœuds vélo de France a vu le jour dans le Nord.
  • Il permet aux cyclotouristes de faire des parcours entre 1 et 830 km.
  • Ce réseau couvre une moitié de la Flandre Française, entre Cassel et Saint-Venant.

En Belgique, ils ont le Manneken Pis et les points-nœuds vélo. Désormais, il ne nous reste plus qu’à avoir un petit bonhomme qui fait pipi pour faire aussi bien que nos voisins. En effet, depuis le début du mois d’avril, une partie de la Flandre Française est maillée d’un réseau points-nœuds vélo. L’initiative, qui revient au comité de tourisme du Nord, permet aux amateurs de vélo de faire des balades entre 1 et 830 km sans galérer pour trouver leur chemin.

« C’est un système qui existe depuis 20 ans dans toute la Flandre en Belgique et qui se développe aussi en Wallonie et aux Pays-Bas. En France, c’est le premier », assure Jeroen Stam, chargé de mission vélo au comité de tourisme du Nord. L’idée des points-nœuds vélo (car il en existe aussi pour les randonneurs), c’est de permettre aux cyclistes de rouler sans avoir besoin de se référer à une carte routière à chaque croisement pour ne pas se perdre.

Une gigantesque toile d’araignée

« On peut vous proposer des parcours clés en main dans les offices de tourisme. Là, c’est vous-même qui déterminez votre balade en fonction du nombre de kilomètres que vous voulez faire, du temps que vous avez ou des choses que vous souhaitez voir », poursuit-il. Et pour cela, le comité de tourisme a répertorié tous les chemins entre Cassel et Saint-Venant et planté des panneaux à chaque intersection pour en faire une gigantesque toile d’araignée. « Ce ne sont pas forcément des pistes cyclables. Il y a des chemins ruraux avec peu de circulation ou aussi des chemins de halage le long de la Lys par exemple », détaille le chargé de mission vélo.

Chaque panneau comporte un numéro et une direction vers d’autres numéros. On évite ainsi les « dans 3km, tournez à droite au carrefour de l’église en pierre ». Là, il suffit de faire sa liste de numéros correspondant au parcours que l’on veut suivre, « c’est beaucoup plus simple », assure Jeroen Stam. L’ensemble du réseau « vallée de la Lys et Monts de Flandre » est détaillé sur une carte, vendue 8 euros par Nord tourisme. Elle répertorie aussi les parkings « top départ » et les curiosités à voir sur le parcours.

Dans un avenir proche, le comité va développer des parcours thématiques, comme une route de la bière ou un parcours autour de la Première guerre mondiale. « Nous avons aussi en projet d’étendre le réseau points-nœuds jusqu’à la Mer du Nord d’un côté et l’Avesnois de l’autre », glisse le chargé de mission vélo. En attendant, vous avez déjà 830 km de balade à faire pour vous échauffer.