Nord-Pas-de-Calais: Sixième jour consécutif d'alerte pollution

POLLUTION Le niveau d’alerte persistance pour la pollution aux particules fines sera maintenu au moins jusqu’à mardi

Mikael Libert

— 

Illustration de la pollution dans le Dunkerquois.
Illustration de la pollution dans le Dunkerquois. — M.Libert / 20 Minutes

Départements au bord de l’asphyxie. Ce lundi, Atmo, l’organisme chargé de la mesure de la qualité de l’air, a publié un nouveau bulletin d’alerte à la pollution persistante pour le Nord et le Pas-de-Calais. On entrera, mardi, dans la sixième journée consécutive de dépassement des seuils réglementaires pour les particules en suspension.

L’ancienne région Nord-Pas-de-Calais subit, depuis jeudi dernier un épisode de pollution persistante aux PM10, ces particules fines issues, entre autres, de l’industrie ou de la circulation automobile. Cela fera donc six jours que le seuil réglementaire, fixé à 50 microgrammes par mètre cube d’air, est dépassé.

Des mesures peu efficaces

Selon la préfecture, cette pollution provient du littoral et ne s’évacue pas en raison des conditions météorologiques : températures élevées, absence de pluie et de vent… Malgré les mesures prises par les autorités, rien n’y fait. L’abaissement de 20 km/h des vitesses sur les grands axes, en vigueur depuis jeudi, n’a rien changé à l’affaire. Pas davantage que les deux jours de circulation différenciée de la fin de semaine. Cette pollution est d’autant plus inquiétante du fait qu’elle persiste alors même que l’activité humaine est réduite en raison du week-end de Pâques.

Pour la journée de mardi, Atmo prévoit un indice de qualité de l’air compris entre 6 et 7 (médiocre) à l’intérieur des terres et 8 (mauvais) sur le littoral. La préfecture a logiquement maintenu les restrictions de vitesses sur les routes. En revanche, la circulation différenciée, suspendue pour le week-end, ne sera pas de nouveau mise en place.