Pas-de-Calais: Prison avec sursis pour les responsables de l'accident mortel en saut à l'élastique

JUSTICE Le gérant de la société et un équipier bénévole ont été condamnés à deux ans de prison avec sursis pour n’avoir pas assuré la sécurité d’un saut à l’élastique mortel effectué en 2015

G.D.

— 

Illustration de saut à l'élastique.
Illustration de saut à l'élastique. — Gile / SIPA

Le 28 juin 2015, un accident au saut à l’élastique coûtait la vie à une jeune femme et blessait grièvement son compagnon. Le tribunal de Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais, a condamné, mardi, les deux responsables à deux ans de prison avec sursis, rapporte La Voix du Nord. L’audience avait eu lieu début mars.

Le mousqueton n’était pas fermé

Céline Bertein-Desoutter, 28 ans, et son compagnon, Guillaume Nedelec, 33 ans, participaient à un saut au Domaine de la carrière, à Audincthun, dans le Pas-de-Calais. Activité organisée par la société Elastique X’Trem et l’association Elastique Fly. Le mousqueton qui retenait la sangle du couple n’avait pas été fermé.

Les deux personnes responsables du saut, le patron de l’entreprise et son équipier bénévole, ont été reconnues coupables. Ils sont interdits d’exercer une activité de ce sport à risque.

Guillaume Nedelec, fortement handicapé après sa chute, s’était suicidé un an et demi après l’accident.