Journée mondiale du bonheur: Les cinq raisons pour lesquelles vous êtes heureux de vivre à Lille

SOCIETE A l’occasion de la journée mondiale du bonheur qui a lieu ce mercredi 20 mars, des internautes ont donné à 20 Minutes les raisons qui les rendaient heureux de vivre à Lille

Francois Launay

— 

Lille, le 20 mai 2014. Installation du labyrinthe de cagettes de fleurs imagine par l'artiste Mikostic dans le cadre de Floralille sur la Grand'Place.
Lille, le 20 mai 2014. Installation du labyrinthe de cagettes de fleurs imagine par l'artiste Mikostic dans le cadre de Floralille sur la Grand'Place. — M.Libert/20 Minutes
  • La journée mondiale du bonheur se déroule ce mercredi 20 mars.
  • L’édition lilloise de 20 Minutes en a profité pour demander à ses internautes ce qui les rendait heureux dans la capitale des Flandres. Voici cinq raisons données par nos lecteurs.

Histoire d’évacuer le sujet, commençons par ce qui fâche. Les travaux, la pollution, le climat reviennent souvent dans les commentaires des gens pour critiquer Lille. Ce n’était pas du tout le sens de la question posée sur la page Facebook de 20 Minutes Lille mais que voulez-vous, certains ne peuvent pas s’en empêcher. Heureusement, d’autres ont joué le jeu.

A l’occasion de la journée mondiale du bonheur qui a lieu ce mercredi 20 mars, les internautes nous ont dit pourquoi ils étaient heureux de vivre à Lille. Beaucoup de sentimentaux ou de fayots ont répondu que c’était leur moitié. Mais au-delà des bons sentiments, voici un petit florilège des réponses reçues.

La plus classique

Pour beaucoup comme Mathilde, c’est « la bière et les frites » qui rendent heureux dans la capitale des Flandres. Et même si c’est un grand classique, difficile de ne pas être d’accord avec ça.

Illustration d'un cornet de frites belge
Illustration d'un cornet de frites belge - CLOSON DENIS/ISOPIX/

La plus culturelle

Riche d’un patrimoine historique important, Lille attire Pascale pour « l’architecture de la ville, sa qualité culturelle et la richesse des musées accessibles au grand public pour tous les âges ». Martine ne dit pas autre chose. « Les rues du Vieux-Lille, l’architecture, et même sous la pluie. Lille est vivante, sympathique ».

Lille, le 22 juin 2017 - Rues commercantes du Vieux Lille
Lille, le 22 juin 2017 - Rues commercantes du Vieux Lille - Olivier Aballain / 20 Minutes

La plus gastronomique

Au-delà des bières et des frites, Lille possède une gastronomie et une quantité de bonnes adresses qui réjouit nombre d’internautes. Pour Paquito, rien de tel qu’un « petit-déjeuner au marché de Wazemmes ensoleillé ». Pour Peggy, c’est « traîner dans le Vieux-Lille et manger un merveilleux » qui ressemble le plus au bonheur. Louise adore « flâner à la citadelle, faire les boutiques du Vieux-Lille, papoter autour d’une bonne bière et déguster les plats typiques dans les petits restaurants sympathiques ».

La plus conviviale

Ça revient souvent dans les commentaires. Si les gens sont heureux à Lille, c’est aussi et surtout pour « La joie de vivre par le sens de l’accueil » comme le résume bien Marie. « Ce qui me rend heureuse, c’est l’état d’esprit lillois », enchaîne Louise.

Comme le dit si bien Enrico Macias depuis des décennies, « les gens du Nord ont dans le cœur le soleil qu’ils n’ont pas dehors ». Même si le cliché tend à disparaître. En 2018, il a fait plus beau à Lille qu'à Bordeaux ou Lyon. Une belle défaite pour la condescendance ! Et une raison de plus d’être heureux à Lille.

La plus politique

On ignore si c’est l’approche des municipales ou l’envie de faire un bon mot mais Sandrine assure que « ce qui me rend heureuse à Lille ? C’est Martine Aubry ». On aurait pu croire que c’était un hommage rendu à la maire de la ville en poste depuis 2001.

Lille, le 17 janvier 2019. Martine Aubry, maire PS de Lille, presente ses voeux a la presse sur une peniche sur le canal de le Deule.
Lille, le 17 janvier 2019. Martine Aubry, maire PS de Lille, presente ses voeux a la presse sur une peniche sur le canal de le Deule. - M.Libert/20 Minutes

Sauf que le message était suivi de trois smileys morts de rire. La raison nous fait donc penser que c’était du deuxième degré. Comme quoi, les Lillois en plus d’être chaleureux, ont aussi le sens de l’humour.