Brexit: 600 camions à l'arrêt près de Calais suite à la colère des douaniers

SOCIAL Inquiets des conséquences du Brexit qui doit normalement s’appliquer le 30 mars, les douaniers nordistes protestent contre le manque de moyens à venir et contrôlent tous les camions

Francois Launay

— 

Les douaniers protestent sur les conséquences du Brexit (illustration).
Les douaniers protestent sur les conséquences du Brexit (illustration). — M.Libert / 20 Minutes

Mise à jour, mercerdi, à 16h : Le nombre de poids lourds à l’arrêt était passé à 3.000, selon l’AFP. Leur ministre de tutelle, Gérald Darmanin, a annoncé qu'il recevrait les organisations syndicales douanières « en début de semaine » prochaine.

Les douaniers continuent de se mobiliser. Depuis lundi, aux abords du tunnel sous la Manche à Calais, ils ont décidé de contrôler absolument tous les poids lourds désireux de se rendre en Angleterre.

Une grève du zèle pour montrer que leurs moyens seraient sous-dimensionnés si le Brexit devait s’appliquer effectivement le 30 mars. Conséquence : les bouchons sont monstrueux depuis lundi sur l’A16 dans le sens Dunkerque-Calais.

Des mesures d’urgence prises pour essayer de désengorger le trafic

Ce mercredi matin, 600 camions étaient ainsi à l’arrêt sur l’autoroute ce qui occasionne de grosses difficultés de circulation. Au vu de cette colère, la préfecture a décidé d’instaurer depuis mardi et jusqu’au jeudi 7 mars des zones de stockage et des déviations obligatoires pour que les poids lourds évitent la zone.

Le préfet a également demandé aux fédérations de transporteurs d’avertir leurs partenaires et usagers de ces difficultés de circulation sur les autoroutes l’A16, l’A26 et l’A25.