Roubaix: La mairie équipe ses policiers d'armes à feu

SÉCURITÉ Après des tests et une formation, les agents recevront un pistolet automatique 9mm

Mikael Libert

— 

La police municipale de Roubaix va être équipée d'armes à feu (illustration).
La police municipale de Roubaix va être équipée d'armes à feu (illustration). — M.Libert / 20 Minutes
  • Les policiers municipaux de Roubaix seroont équipés progressivement d’armes à feu.
  • Ils seront dotés d’armes « létales de catégorie B » de calibre 9mm.
  • Les agents seront formés et soumis à des tests médicaux et psychologiques.

Armés jusqu’aux dents. Depuis quelque temps, la mairie de Roubaix stocke entre ses murs des armes à feu selon France 3. Il s’agit de pistolets automatiques de calibre 9mm destinés à équiper, à partir du mois de mars, les policiers municipaux de cette ville en partie classée en Zone de sécurité prioritaire​ (ZSP). Le conseil municipal avait voté pour cette mesure en octobre dernier.

Un argument contextuel

Dans le texte adopté par le conseil municipal, l’équipement en armes à feu des policiers municipaux est justifié par « les dramatiques événements survenus en France ces dernières années, ayant touché de nombreux civils mais également des forces de l’ordre ». La délibération explique en partie les conditions d'utilisation de ces armes : « Lorsque des atteintes à la vie ou à l’intégrité physique sont portées contre eux ou contre autrui ou lorsque des personnes armées menacent leur vie ou leur intégrité physique ou celles d’autrui ». A noter qu’au contraire d’un agent de la police nationale, un policier municipal ne peut porter son arme en dehors de ses heures de service.

Avant de pouvoir porter leur pistolet à la ceinture, les 74 agents seront soumis à différents tests, notamment médicaux. La municipalité a ajouté une clause non réglementaire, en l’espèce, l’avis d’un psychologue sur « les capacités de l’argent à porter une arme ». En outre, chaque policier sera formé et soumis à l’obligation de réaliser au moins deux séances annuelles d’entraînement au tir. La ligne budgétaire de 35.000 euros pour l’acquisition des armes a été votée lors du conseil municipal de décembre dernier.

Données publiques mais secrètes

Roubaix n’est pas la première commune de la Métropole Lilloise à sauter le pas. A Tourcoing ou Hem, par exemple, les policiers municipaux portent déjà des révolvers. Même à Fretin, petite commune de moins de 4.000 habitants, la maire PS, Béatrice Mullier, a doté ses deux agents d’armes à feu en 2018. A Lille, Martine Aubry s’est toujours refusée à doter ses policiers d’armes létales. Il est néanmoins difficile de savoir de manière exhaustive quelles sont les villes de la région qui ont franchi le cap. Contactés par 20 Minutes, les services du préfet des Hauts-de-France ont refusé de nous fournir ces données.