Armentières: Un septuagénaire fait les frais d’une bande d’escrocs bien organisés

FAITS DIVERS Sans s’en rendre compte, la victime s’est fait dépouiller du contenu de deux coffres

Mikael Libert

— 

L'habit ne fait ni le moine, ni le policier (illustration).
L'habit ne fait ni le moine, ni le policier (illustration). — Philippe Huguen AFP

Un scénario rudement bien ficelé. Mercredi, un habitant d’Armentières, près de Lille, dans le Nord, a été victime de trois escrocs a-t-on appris auprès de la police. Le septuagénaire s’est fait délester d’une forte somme d’argent dont le montant précis n’a pas été dévoilé.

Les vols par ruse, on commence à connaître. Malgré une communication importante des forces de l’ordre, le coup des faux policiers marche encore bien même si l’astuce commence à être connue. C’est ainsi que les voleurs ont légèrement modifié leur scénario, histoire que la ficelle paraisse moins grosse. Mercredi, deux hommes se sont présentés au domicile d’un riverain de la rue Massenet âgé de 69 ans. Les deux portaient des casquettes de policiers et l’un d’eux a exhibé une carte « portant un bandeau tricolore. »

Visite à domicile et coup de téléphone

Alors qu’ils sont encore à la porte, le riverain a reçu un coup de téléphone. A l’autre bout du fil, la personne s’est présentée comme appartenant au commissariat et a expliqué au septuagénaire qu’il a été victime d’un cambriolage la veille. Pendant ce temps, les deux complices en ont profité pour entrer dans l’habitation et s’emparer de quelques objets.

Ces objets, les policiers les ont ensuite présentés à leur victime comme faisant partie de ceux dérobés par le cambrioleur. Du coup, le scénario prend corps et le septuagénaire ne s’est pas méfié lorsque les deux escrocs lui ont demandé s’il gardait de l’argent liquide chez lui.

Confiante, la victime a donc mené les voleurs dans sa chambre où se trouvent deux coffres renfermant son argent. Argent dont ils sont parvenus à s’emparer sans que l’habitant s’en aperçoive tout de suite. Ils sont ensuite repartis tranquillement.

Une enquête a été ouverte pour tenter de retrouver les trois voleurs.