Lille-Montpellier: Le Losc stoppe sa série de victoires mais n'en fait pas un drame

FOOTBALL Après cinq victoires d’affilée en Ligue 1, le club nordiste a concédé le nul dimanche à domicile contre Montpellier (0-0)

Francois Launay

— 

Les Lillois n'ont jamais réussi à trouver la faille dans la défense montpelliéraine
Les Lillois n'ont jamais réussi à trouver la faille dans la défense montpelliéraine — PHILIPPE HUGUEN / AFP
  • Lille a concédé son premier match nul de l’année 2019.
  • Tenu en échec, le Losc atteint malgré tout la barre des 50 points et reste deuxième au classement.
  • Le club nordiste est très bien placé avant d’aborder le sprint final.

Finalement le spectacle était surtout dans les tribunes. De ce Lille-Montpellier, on retiendra la présence au stade Pierre Mauroy de José Mourinho plutôt que la copie rendue par les deux équipes (0-0). Même si le bus montpelliérain planté devant la défense a dû rappeler de bons souvenirs à l’entraîneur portugais. Ce qui n’est pas le cas de Lille incapable de trouver la faille devant la défense en béton armé proposée par son adversaire.

Après cinq victoires d’affilée en championnat, le Losc met un terme à sa belle série avec ce nul à domicile. « On n’est pas arrivé à faire sauter ce verrou. On a la déception de ne pas avoir pu l’emporter. On a essayé, on a fait beaucoup de choses mais on n’y est pas arrivé. Je suis déçu pour les garçons qui ont réalisé un match plein », lâche Christophe Galtier, un entraîneur lillois qui ne veut pas se cacher derrière l’excuse de la défense regroupée.

Lille a déjà atteint la barre des cinquante points

« On dit qu’on a du mal face à des défenses regroupées. Mais à Marseille (1-2) ou face à Nice (4-0), qui ont défendu à cinq, on était arrivés à l’emporter », précise le coach.

Il a donc juste manqué un poil de réussite (Pépé a touché le poteau) pour que Lille ne stoppe pas sa série. Reste qu’il n’y a pas à s’inquiéter outre mesure. En atteignant la barre des 50 points, le club nordiste, toujours invaincu en Ligue 1 en 2019, est toujours deuxième de Ligue 1.

Avec quatre points d’avance sur Lyon (3e), le Losc reste dans les clous de la Ligue des champions. Et maintient Montpellier (6e) à douze points dans la course aux places européennes. Bref, ça commence à sentir bon même si personne ne tire encore de plans sur la comète.

« Le sprint n’est pas encore lancé, on est encore dans le fond »

« On se doit de garder de l’humilité parce qu’on a une équipe jeune et il ne faut pas dérailler. Pour moi le sprint n’est pas encore lancé, on est encore dans le fond. Ce n’est qu’à dix journées de la fin qu’on pourra se situer. A partir de ce moment-là, on pourra lancer le sprint », estime Jérémy Pied, le défenseur lillois.

Avant ce sprint final, Lille devra se coltiner deux déplacements difficiles à Strasbourg et Saint-Etienne, entrecoupés de la réception de Dijon. Si le Losc en sort indemne, il pourra vraiment ouvertement viser très haut.