Lille: Quatre militants antispécistes déférés vendredi pour des dégradations de commerces

ENQUÊTE Ils sont suspectés d’avoir vandalisé 15 commerces à Lille et dans la métropole…

Mikael Libert

— 

Une boutique vandalisée par des militants antispécistes.
Une boutique vandalisée par des militants antispécistes. — M.Libert / 20 Minutes

Cinq personnes ont été interpellées mercredi, et une autre ce jeudi, dans le cadre de l’enquête sur le vandalisme de nombreux commerces à Lille et dans la métropole depuis un an par des militants antispécistes. Quatre d’entre eux seront déférés devant un magistrat, vendredi.

Trois femmes et un homme

Sur les six personnes placées en garde à vue depuis mercredi matin, deux ont été libérées, en l'absence d’éléments suffisants pour les incriminer. De source proche de l’enquête, trois femmes et un homme seront donc présentés à un magistrat, vendredi, en vue d’une audience dans la foulée en comparution immédiate.

Selon le parquet de Lille, ces quatre individus sont poursuivis « en qualité d’auteurs ou complices des faits de dégradations volontaires aggravées » pour « quinze faits dont dix commis sur la métropole lilloise ». Parmi ces faits, on compte l’incendie du restaurant Le fer à cheval, samedi, à Roubaix.

En septembre dernier, deux militants de la cause animal avaient été interpellés, suspectés notamment d’avoir vandalisé le restaurant Canard Street, rue de Béthune, à Lille. Ces deux personnes doivent comparaître devant le tribunal correctionnel de Lille et mai prochain.