Nord: Ils incendient un passage à niveau près de Somain

FAITS DIVERS Cet « acte de malveillance avéré » a généré des perturbations sur plusieurs lignes de TER

Mikaël Libert
— 
Le passage à niveau vandalisé à Bruille-les-Marchiennes.
Le passage à niveau vandalisé à Bruille-les-Marchiennes. — Google maps

Dans la nuit de mardi à mercredi, un acte de vandalisme a perturbé la circulation des trains sur les lignes Douai-Valenciennes et Somain-Cambrai. C’est un passage à niveau situé à Bruille-lez-Marchiennes, dans le Nord, qui était visé.

Peu après minuit, mercredi, un conducteur de TER a signalé un incendie à proximité du passage à niveau situé rue Salengro, à Bruille-les-Marchiennes. Des pneus avaient été placés contre une armoire électrique puis avaient été mis en feu. Selon la SNCF, « c’est un acte de malveillance avéré, le conducteur ayant aperçu des hommes prendre la fuite à l’arrivée du train ».

Les barrières étaient heureusement fermées

Le matériel détruit commandait l’éclairage, mais surtout le fonctionnement des barrières du passage à niveau, heureusement fermées à ce moment. La circulation des TER a été arrêtée jusqu’à 10h, ce mercredi matin. Le trafic à vitesse normale devait reprendre à 11h30. Au total, ce sont une vingtaine de trains qui ont été impactés, soit retardés, soit supprimés.

En revanche, la circulation des véhicules sur le passage à niveau ne devrait pas être de nouveau possible tout de suite. « Les réparations peuvent prendre plusieurs jours », assure la SNCF. En attendant, la traversée du passage à niveau a été interdite aux voitures et aux piétons et une déviation a été mise en place.

Une enquête a été ouverte pour tenter de retrouver les auteurs de cet acte de malveillance. La SNCF, de son côté, va déposer une plainte. Le préjudice est cependant difficile à déterminer pour le transporteur ferroviaire : « Chiffrer l’impact est complexe. Il y a les dommages matériels, mais aussi les indemnisations liées aux retards », selon la SNCF.