Oise: Des parents portent plainte, estimant leur fille de 4 ans harcelée à l'école

FAITS DIVERS Un couple raconte sur les réseaux sociaux comment leur fillette de 4 ans est maltraitée dans son école

G.D.

— 

Illustration du hacèlement.
Illustration du hacèlement. — SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA

Le mal-être d’une élève de 4 ans est-il causé par du harcèlement scolaire à caractère raciste ? A Noyon, dans l’Oise, Diana et Nicolas, les parents de la petite Nélya, en sont persuadés et l’ont fait savoir sur les réseaux sociaux, faute, selon eux, d’avoir une réponse de la directrice de l’école, raconte Le Parisien.

Diana et Nicolas racontent que leur fillette a la boule au ventre avant d’aller en classe et qu’elle se fait insulter et brutaliser régulièrement, depuis la rentrée scolaire de septembre. Le père se rend compte de la « détresse » de son enfant lorsqu’il l’accompagne dans le car scolaire, en novembre.

Protocole de harcèlement engagé

Une rencontre avec la directrice est finalement organisée le 18 janvier. Depuis, le rectorat a engagé un protocole de harcèlement qui prévoit une « phase d’observation ». Une nouvelle réunion entre la famille et l’école est prévue, le 8 février.

Pourtant, les parents, qui estimaient que rien n’avait bougé, ont décidé, mercredi, de dévoiler leur colère sur Instagram et d’aller porter plainte pour « non-assistance à personne en danger » auprès de la gendarmerie. « On veut que l’équipe éducative admette avoir négligé certains appels à l’aide », souligne la mère de Nélya.

« C’est encore flou »

Interrogée par le quotidien, la gendarmerie précise que « c’est encore flou » et qu’il n’y a « pas d’éléments de preuves ». Elle évoque « une grosse incompréhension entre les parents et l’équipe éducative ».

La directrice d’école, de son côté, a également porté plainte après avoir reçu des messages menaçants sur les réseaux sociaux.