Nord: Un restaurant à nouveau vandalisé par des tags antispécistes et des cocktails Molotov

FAITS DIVERS Un commerce de la métropole de Lille a encore été visé par des militants antispécistes

G.D.

— 

Illustration d'une manifestation pour le respect des animaux.
Illustration d'une manifestation pour le respect des animaux. — Y. Bohac/SIPA

« Stop Spécisme », écrit en lettres rouges. Dans la nuit de vendredi à samedi, le restaurant Le Fer à cheval, situé près du parc Barbieux à Roubaix, a été victime, pour la deuxième fois, d’un acte de vandalisme. La vitrine a été taguée et cinq cocktails Molotov ont été jetés sur l’arrière du bâtiment, rapporte La Voix du Nord.

50.000 euros de travaux

Le 18 janvier, deux jours après des attaques de commerces lillois, ce restaurant avait déjà été la cible d’un incendie, revendiqué par des militants antispécistes. Ces derniers dénoncent la supériorité de l’être humain sur les animaux.

« C’est l’acte 2, déclare, au quotidien régional, Grégory Selosse, gérant de l’établissement. L’expert de l’assurance a chiffré qu’on en aurait pour 50.000 euros de travaux à cause de l’acte 1. »

Les enquêteurs sont à la recherche de deux individus. Dans la métropole de Lille, près d’une vingtaine d’actes de vandalisme antispécistes ont déjà eu lieu depuis le mois de mai 2018. Deux suspects avaient été interpellés, en septembre. Ils doivent comparaître devant le tribunal correctionnel de Lille, en mai.