VIDEO. Lille: Tout savoir (ou presque) sur la rentrée scolaire 2019 dans l'académie

EDUCATION NATIONALE Le rectorat de Lille a présenté, ce mardi, les grandes lignes de la rentrée scolaire 2019…

Gilles Durand

— 

Illustration d'un collège.
Illustration d'un collège. — M.LIBERT/20 MINUTES
  • Dans le cadre de la réforme du lycée, l’académie de Lille a mis en ligne la carte des spécialités proposées par chaque lycée
  • Le dédoublement des CE1 concernera 301 classes du Nord-Pas-de-Calais, à la rentrée.
  • Le bac professionnel connaît aussi sa réforme avec la mise en place de trois grandes familles de métiers pour la première année.
  •  

L’académie de Lille prépare la rentrée 2019. L’occasion de faire le point sur les énièmes réformes de l’Education nationale et les nouvelles orientations dans l’académie, à partir du mois de septembre.

La réforme des lycées. Finis les bacs S, L ou ES, place au bac avec spécialités. Au choix, mais dans la limite des places (ou des profs) disponibles. L’académie de Lille a mis en ligne, depuis le mois de novembre, la carte des spécialités proposées dans chaque lycée. La totalité des lycées propose la physique-/chimie et les maths. En revanche, seul un lycée sur cinq va dispenser langue et culture de l’Antiquité, c’est-à-dire grec et latin.

Le dédoublement des CE1. Comme à peu près à chaque rentrée, rectorat et syndicats ne sont pas d’accord sur les moyens alloués. Pour le rectorat, les 44 postes supplémentaires créés (uniquement dans le département du Nord) dans le premier degré permettent d’améliorer le taux d’encadrement des élèves dans l’académie. En 2017, il était de 5,54 professeurs pour 100 élèves, il sera de 5,82 à la rentrée 2019. « Le dédoublement concernera 301 classes de CE1 », assure le rectorat. Pour le syndicat FSU, « la création d’une centaine de postes serait nécessaire pour améliorer significativement les conditions d’enseignement ».

Les trois familles du bac professionnel. La transformation de la voie professionnelle prévoit, en première année, un regroupement des bacs pros autour de familles de métiers ayant des compétences communes. « Cette nouvelle organisation a pour objectif un parcours plus progressif et plus lisible », souligne le rectorat. Les trois familles de métier sont « construction durable, bâtiment et travaux publics », « gestion administrative, du transport et de la logistique » et « relation client ». « Dans la droite ligne des lycées professionnels, des campus d’excellence vont être construits dans le cadre d’un appel à projet national, précise Valérie Cabuil, rectrice de l’académie de Lille. Au moins trois campus par région doivent voir le jour à l’horizon 2022. »

La guerre des chiffres dans le secondaire. Alors que le nombre d’élèves est en augmentation (environ mille supplémentaires), le nombre de postes d’enseignant est en baisse. La FSU dénonce la suppression de 276 postes. « Ce sont les lycées, les lycées professionnels et les Segpa qui seront probablement les plus touchés », dénonce le syndicat. De son côté, le rectorat n’annonce qu’une réduction de 149 ETP (équivalent temps plein) dans la mesure où « sont transformés 138 ETP en heures supplémentaires ». « Seul un tiers de ces heures supplémentaires sont garanties dans le budget », rétorque la FSU.