VIDEO. «Gilets jaunes» dans le Nord-Pas-de-Calais: Manifestations sans heurts, sauf à Lille et Boulogne-Sur-Mer

MANIFESTATION La majorité des cortèges de contestation des « gilets jaunes » s’est bien passée, sauf à Lille et Boulogne-sur-Mer où des tensions ont éclaté…

G.D.

— 

Lille, le 12 janvier 2019, lors de l'acte 9 du mouvement des gilets jaunes. (Archives
Lille, le 12 janvier 2019, lors de l'acte 9 du mouvement des gilets jaunes. (Archives — M.Libert/20 Minutes

Le lancement d’un grand débat national n’a pas étouffé la mobilisation. Plusieurs manifestations étaient organisées, samedi, dans le Nord et le Pas-de-Calais. La grande majorité des rassemblements s’est tenue dans le calme, sauf à Lille et Boulogne-sur-Mer où des tensions sont apparues avec les forces de l’ordre, selon La Voix du Nord.

Tentative de barricades à Lille

« Ce qui est proposé n’est pas acceptable pour l’instant, le gouvernement semble ne pas comprendre ce que demandent les "gilets jaunes", c’est surprenant… Il noie le poisson avec des concertations, mais on n’y croit absolument pas », se confiait Pierre, un retraité, à l’AFP, lors de la manifestation des « gilets jaunes » à Lille, où environ 1.500 personnes ont défilé.

Boulevard Vauban, des tentatives d’érection de barricades ont échoué. Les forces de l’ordre ont également empêché le blocage du périphérique est. Quelques incidents ont été répertoriés, en fin d’après-midi, place de la République. Douze manifestants ont été placés en garde à vue, durant la journée.

Un blessé à Boulogne-sur-Mer

A Boulogne-sur-Mer, ils étaient 300 « gilets jaunes » à participer au cortège. La première partie de la manifestation a eu lieu dans le calme, mais des affrontements ont éclaté un peu plus tard, causant, notamment, la blessure d’un participant avec l’éclat d’une bombe lacrymogène. Une jeune femme a également été victime d’un malaise dû à l’inhalation de gaz. Par ailleurs, du matériel de chantier a été brûlé.