Hauts-de-France : La région des Hauts-de-France est la troisième plus peuplée de France avec 6 millions d'habitants

DEMOGRAPHIE La région compte précisément  6 006 870 habitants selon une étude de l'Insee...

Francois Launay

— 

Panneaux Hauts-de-France au conseil régional
Panneaux Hauts-de-France au conseil régional — O. Aballain / 20 Minutes
  • La population régionale a augmenté entre 2011 et 2016. 
  • Mais le déficit migratoire (plus de départs que d'arrivées dans la région) est le plus élevé de France
  • La métropole lilloise attire, l'Aisne beaucoup moins...

Une région peuplée qui gagne des habitants mais qui a un solde migratoire négatif. En quelques mots, voilà ce qu’il faut retenir de l’étude annuelle communiquée par l'Insee sur la population des Hauts-de-France. Mais quelques chiffres retiennent particulièrement l’attention.

La troisième région la plus peuplée de France

Avec 6 006 870 habitants, les Hauts-de-France sont la troisième région la plus peuplée de France derrière l’Île de France (12.117132 habitants) et Auvergne-Rhône-Alpes (7.916889 habitants).

Les Hauts-de-France sont sur le podium des régions les plus peuplées
Les Hauts-de-France sont sur le podium des régions les plus peuplées - Insee

Une région qui gagne des habitants mais moins vite que les autres

Entre 2011 et 2016, la population régionale a augmenté de 46 746 habitants. Une augmentation de 0,2 % qui se situe en dessous de la moyenne nationale (0,4 %). Si le solde naturel (+25 080 personnes) est positif (plus de naissances que de décès), le solde migratoire est négatif (plus de gens qui quittent la région qu’il ne s’en installe). Les Hauts-de-France sont même la région avec le déficit migratoire le plus élevé de France (-15 030 personnes soit -0,3 % par an).

« C’est le déficit d’attractivité économique en termes d’emplois qui pèse le plus dans les départs. Le taux de chômage est très élevé dans la région. Et puis, il y a aussi de l’héliotropisme à savoir des gens qui se rapprochent de régions plus ensoleillées », explique Stephan Challier, chef du Service des études statistiques de l’Insee Hauts-de-France, établissement de Lille.

Si rien ne change, les Hauts-de-France rétrograderont même du troisième au cinquième rang des régions les plus peuplées de France en 2050.

Le Nord est le département le plus peuplé de France

Avec 2 603 726 habitants, le Nord, qui a gagné 24 515 habitants en cinq ans, est le département le plus peuplé de France. 43 % de la population du département se situe dans la métropole lilloise où vivent 1 143 572 personnes. Lille et ses alentours font d’ailleurs partie des secteurs de la région qui gagnent le plus d’habitants par an dans la région (+ 0,4 %).

La population des cinq départements des Hauts-de-France
La population des cinq départements des Hauts-de-France - Insee

Mais c’est dans le Sud de l’Oise que l’augmentation de la population est la plus sensible (+ 1, 1 %). « Les morceaux du territoire qui gagnent le plus de population sont attractifs en matière d’emploi. C’est le cas de la métropole lilloise mais aussi du Sud de l’Oise avec sa proximité avec le bassin parisien », poursuit Stephan Challier.

Le Nord-Est de la région et le littoral perdent des habitants

Si certains secteurs gagnent des habitants, d’autres voient beaucoup de départs. C’est le cas du Nord-Est de la région (Aisne) mais aussi d’une partie du littoral (Dunkerquois et la partie située entre Boulogne et Abbeville) qui sont le plus en baisse.

Le recensement continue en 2019

Depuis quinze ans, le recensement s’effectue chaque année (à tour de rôle) dans 20 % des villes de moins de 10 000 habitants et dans 8 % des communes de plus de 10 000 habitants. « Il nous faut cinq ans pour recenser toutes les communes de 10 000 habitants et 40 % des grandes communes. Ça se déroule de façon assez simple. Un agent recenseur se déplace dans les communes concernées, distribue un formulaire aux ménages qui peuvent le remplir sur Internet », détaille Stephan Challier. A partir du 19 janvier, le recensement va reprendre dans toute la France.