Un enlèvement imaginaire à Proville

O. A. (avec AFP) - ©2008 20 minutes

— 

Ce n'était donc qu'un quiproquo. L'enquête sur la tentative d'enlèvement d'un enfant, il y a huit jours à Proville, près de Cambrai, s'est terminée vendredi. Placé en garde à vue pendant plus de vingt-quatre heures, le suspect a été remis en liberté jeudi en début de soirée. Le procureur de la République de Cambrai a évoqué vendredi une attitude « maladroite » et l'« interprétation sans doute excessive d'une maman inquiète et l'imagination fertile d'un garçon de 11 ans ».

En réalité, l'homme - un conseiller municipal de la commune - avait aperçu en rentrant chez lui un enfant de 6 ans et son cousin âgé de 11 ans, jouant à proximité du cimetière de la ville. Voyant le plus jeune des deux enfants grimper sur la grille du cimetière, il l'avait pris dans ses bras pour le faire redescendre et l'avait admonesté. L'enfant s'était alors mis à crier, alertant son jeune cousin et sa mère, qui voyait la scène depuis son domicile. Le conseiller municipal s'en était allé en voiture, avant de découvrir « dans la presse l'affaire du pseudo-enlèvement ».