Crash en vue pour la base de Cambrai

Olivier Aballain - ©2008 20 minutes

— 

Les craintes se précisent à Cambrai. La base aérienne 103, qui emploie 1 500 personnes, fait bien partie des sites dont la fermeture est recommandée par le ministère de la Défense. La décision finale ne sera pas prise avant le 20 juillet, mais vendredi, une délégation de cinq élus s'est fait confirmer l'information au ministère.

« Nous avons été reçus par des membres du cabinet du ministre de la Défense Hervé Morin [NC], qui nous ont indiqué qu'à leur niveau, l'arbitrage avait été fait. Leur proposition est donc de fermer la base aérienne de Cambrai en 2012 », a indiqué samedi François-Xavier Villain, député-maire (UMP) de Cambrai. « C'est encore une proposition, pas un choix définitif, mais c'est une étape supplémentaire », a ajouté l'élu. Et il reste très réservé sur les éventuelles « compensations » dont Cambrai pourrait bénéficier pour remédier aux « conséquences complètement négatives » d'une telle décision.

Les salariés, eux, restent dans l'expectative. « Les élus se sont mobilisés trop tard, explique Gabriel Gaudion, du syndicat Force ouvrière. Nous, on ne sait rien sur les mesures d'accompagnement. Vendredi, le commandant nous a dit qu'il n'avait pas d'infos et nous a souhaité de bonnes vacances... » François-Xavier Villain ne veut pas baisser pavillon : « Avec d'autres élus du territoire, nous allons demander à être reçus par le président de la République, [...] qu'il nous entende avant de prendre une décision si lourde pour le territoire. »