Lille: Pause forcée pour la Maison de la photographie

CULTURE Faute de vision claire sur ses finances pour 2019, le programme des expositions est suspendu jusqu’à nouvel ordre…

Mikael Libert

— 

Exposition consacrée à Helmut Newton à la Maison de la Photographie de Lille.
Exposition consacrée à Helmut Newton à la Maison de la Photographie de Lille. — M.Libert / 20 Minutes

Une pause, plus ou moins longue ? Ce lundi, dans un communiqué, le directeur de la Maison de la photographie de Lille, Olivier Spillebout, a annoncé la suspension du programme annuel d’expositions de la structure. En cause, l’incertitude sur les subventions attendues de la part des diverses collectivités publiques sollicitées.

Les problèmes de la Maison de la photographie (MP) remontent au début de l’année 2018, lorsque le conseil municipal de Lille avait passé à la trappe la subvention de 130.000 euros demandée par la structure. A l’époque, le conseil d’administration de la MP avait dénoncé une manœuvre qui la mettait en « danger de mort ». Malgré tout, le lieu a réussi à passer 2018, entrant au passage dans sa 21e année d’existence.

Echéance à court terme

Pour autant, la situation est loin d’être réglée, même si Olivier Spillebout se félicite d’un succès public des expositions présentées lors de la dernière saison. Selon lui, le festival des Transphotographiques a attiré 40.000 visiteurs, « malgré des moyens de communication très limités ».

Dans son communiqué, le président de la MP assure que la programmation de la saison 2019 est prête, mais que sa mise en œuvre dépend de la « confirmation des lieux mis à disposition pour les expositions, ainsi qu’aux montants des financements publics ». Alors, dans le doute, la structure va demeurer fermée « pendant plusieurs semaines ».

Néanmoins, la MP pourrait être fixée sur son avenir à court terme. En effet, une rencontre à la mairie de Lille est déjà prévue pour jeudi pour évoquer un « bilan perspectives ». Dans la foulée, sans qu’une date précise ait été évoquée, le conseil d’administration de la MP sera aussi reçu au Conseil régional. Ce sont ces deux institutions qu’Olivier Spillebout accuse de contraindre la MP à fermer ses portes parce qu’elles « souhaitent ouvrir une nouvelle structure photographique dans le Vieux-Lille ».